< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

couturier industriel / couturière industrielle

Le couturier industriel effectue une ou plusieurs opérations de couture pour réaliser des vêtements, des uniformes, du linge de maison, des tissus d'ameublement, etc. Il maîtrise différentes techniques de couture sur plusieurs machines spécifiques.

Le métier

Nature du travail

Différentes tâches et matériaux

Piqûre, montage, assemblage de vêtements, de chaussures, d'accessoires... le couturier industriel peut effectuer une ou plusieurs opérations qui constituent la chaîne de la fabrication en série (plus ou moins importante) d'articles en tissu ou en matériaux souples divers : laine, skaï, soie, synthétique, etc.

Tradition et modernité

Maillon-clé de l'atelier de fabrication, l'opérateur de confection maîtrise différentes techniques et sait utiliser les machines à coudre, programmables ou non, des plus sophistiquées aux plus traditionnelles : piqueuse plate, surjeteuse, brodeuse, automate de couture, machine à bras déporté... Il doit connaître parfaitement son outil de travail, l'entretenir et être capable de l'alimenter comme, le cas échéant, procéder à de petites réparations.

Qualité et rendement

Au sein de l'atelier, le couturier industriel respecte les règles de sécurité et vérifie la qualité de son travail, à chaque étape de fabrication, pour aboutir à un produit fini irréprochable. Il doit aussi veiller au rendement et au respect des délais, en s'adaptant aux pics d'activité, fréquents, dans ce secteur d'activité.

Compétences requises

Adaptable et polyvalent

Nouvelles machines, ajustement de cadences ou production différente... Le couturier industriel s'adapte en permanence aux changements. Il a le goût d'apprendre pour s'adapter aux nouveaux procédés. Dans ce métier, l'attention est de rigueur car les vêtements à fabriquer évoluent sans cesse, au rythme des saisons.

Beaucoup de savoir-faire

La couture est un métier où savoir-faire, minutie et attention aux détails sont indispensables. Le couturier industriel maîtrise les gestes de base de la couture, mais les outils industriels. Il sait lire les fiches techniques et respecte les étapes du procédé industriel. La formation "sur le tas" est toujours possible pour les jeunes motivés qui ont acquis une connaissance du secteur.

Autonome et bon équipier

Le couturier industriel sait gérer son temps et ses priorités. Il est organisé et garde son poste de travail ordonné et propre. Dans les périodes chargées, il peut aider ses collègues ou, à l'inverse, recevoir du renfort. Il doit alors se montrer patient et pédagogue pour expliquer les gestes de base attendus.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Un travail posté

Le travail dans l'industrie textile se fait généralement dans de grands ateliers, avec des machines qui peuvent être assez bruyantes, et qui requièrent une attention et une surveillance constante. La station prolongée debout ou, au contraire, assise avec les horaires postés, parfois en 2x8 (2 équipes se succèdent par roulement de 8 h consécutives) sont également possibles. Certains postes nécessitent de porter ou de bouger des pièces lourdes (rouleaux de tissu, parties de métiers à tisser, fer à repasser, etc.)

Pas de routine

Dans l'industrie du textile, le couturier industriel peut avoir des tâches assez répétitives lorsqu'il est assigné à une seule opération ou sur une seule machine, même si, de plus en plus, la polyvalence est de mise. Dans tous les cas, les pièces qu'il fabrique varient constamment, au fil des saisons et des collections, ce qui rend son travail attrayant. Certains ateliers, notamment de luxe, confie la réalisation d'un article de A à Z à chaque couturier.

En équipe

En général, chaque couturier est assigné à une machine ou à un type de machine, parfois 2. Il travaille sous la responsabilité d'un chef d'équipe ou d'atelier. Il est capable de travailler en équipe car, de la bonne coordination des différentes opérations, dépend la qualité finale du produit et sa réalisation dans les délais.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire débutant

À partir du Smic.

Intégrer le marché du travail

Du luxe au linge de maison

La France compte 210 maisons de couture qui emploient près de 7 000 salariés. Véritables laboratoires d'idées et de techniques, ils sont la vitrine des savoir-faire français et tirent leur épingle du jeu à l'exportation. Ils sous-traitent bien souvent une partie de leur travail à des ateliers plus modestes, qui travaillent également pour les besoins du prêt-à-porter, du linge de maison, mais aussi de l'armée, du secteur médical ou du sport, les équipements professionnels, etc.

Des milliers d'entreprises

On compte toujours plus de femmes que d'hommes dans le métier. L'Ile-de-France et la région Auvergne-Rhône Alpes dépassent les 1 000 entreprises.

Des évolutions possibles

Le couturier industriel qui a fait ses preuves sur une machine peut évoluer en apprenant le fonctionnement d'une autre. Il peut également, après quelques années, encadrer une équipe et former les apprentis ou les nouvelles recrues. Le contrôle-qualité est aussi une possibilité d'évolution, tout comme la montée en gamme de produits. Dans ce cas, il est appelé couturier haute fabrication, travaille uniquement sur des produits haut de gamme ou de luxe et prend en charge les différentes étapes de montage d'un vêtement.

Accès au métier

Accès au métier

Le métier de couturier industriel est accessible avec un CAP, un diplôme de niveau bac ou un bac + 2.

Après la 3e

  • CAP métiers de la mode, options vêtement flou ou tailleur

Niveau bac

  • BP vêtement sur mesure, option A tailleur dame ; option B tailleur homme ; option C couture flou
  • Bac professionnel métiers de la mode-vêtements

Niveau bac + 2

  • BTS métiers de la mode vêtements

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.lamodefrancaise.org

Union française des industries de l'habillement.

http://www.institut-metiersdart.org

Institut national des métiers d'art.