LES RENDEZ-VOUS DE L'ORIENTATION

Présentation du dispositif d’enquête Génération et premiers résultats de l’enquête 2017

Thomas Couppié

Publication : 14 décembre 2022

Pour en savoir plus sur le dispositif d’enquête Génération, les conditions d’études et les évolutions dans la vie active.

 

L'intervention

L’intervention présente le dispositif d’enquête Génération 2017 et ses spécificités.

Le profil scolaire de cette cohorte (plus diplômée que les Générations précédentes) et les conditions d’études (place de l’alternance, ressources financières disponibles pendant les études, motifs d’arrêt des formations) sont présentés, de même qu’un point sur la persistance de fortes inégalités sociales dans la réussite scolaire. 

La caractérisation des conditions d’insertion s’appuie sur un travail de typologie des trajectoires d’insertion réalisé par le Céreq (avec 9 types distingués) et pointe les inflexions observées en matière d’insertion, qui distingue la cohorte 2017 des précédentes. Cette caractérisation s’appuie aussi sur les évolutions professionnelles observées entre le premier emploi et l’emploi occupé 3 ans plus tard (octobre 2020).

La question de l’impact de la crise sanitaire, et notamment du 1er confinement au printemps 2020 interroge : dans quelle mesure cette crise a-t-elle constitué un choc atypique sur les trajectoires professionnelles des jeunes ? De quelle façon les jeunes ont-ils été affectés dans leur emploi ?

À quels dispositifs d’engagement certains jeunes de la Génération 2017 ont-ils eu recours ? Focus sur le service civique : quel jeune, quelle place dans les parcours ?

Enfin, pour conclure : un point sur la pensée des jeunes au sujet de leur situation, au moment de l’enquête.

L’intervenant 

Thomas Couppié est Chef du Département des Entrées et Évolutions dans la vie active (Deeva) du Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq) depuis 2019. Démographe et économiste de formation, il dirige un département multidisciplinaire (économie, sociologie, démographie, sciences de l’éducation, statistiques). 

L’objet central du département est d’étudier les conditions de l’arrivée sur le marché du travail d’une population de débutants, caractérisée à la fois par sa jeunesse et son inexpérience, qui va donc compter, pour son entrée dans la vie active, sur des ressources acquises en formation (diplômes, stages, etc.) et sur le cadre socio-familial. 

Pour mener ces études, le Deeva gère le dispositif d’enquêtes Génération en place depuis les années 1990. Celui-ci interroge, tous les trois à quatre ans, une nouvelle cohorte de jeunes sortants de formation initiale, une année donnée, à tous les niveaux de formation, de la fin du collège au doctorat. Ces enquêtes retracent les parcours de formation en amont de la sortie du système éducatif et les parcours professionnels en aval (sur trois ans puis sur six ans après interrogation de la cohorte), tout en renseignant sur le milieu socioéconomique d’origine des jeunes et sur certains éléments de leur émancipation sociale (logement, mise en couple, parentalité, etc.).
 

Références bibliographiques

Couppié Thomas, Gaubert Emilie, Personnaz Elsa, Enquête 2020 auprès de la Génération 2017. Des parcours contrastés, une insertion plus favorable, jusqu'à..., Céreq Bref, n° 422, 2022, 8 p.

Couppié Thomas, Gasquet Céline,  Débuter en CDI : le plus des apprentis, Céreq Bref n° 406, 2021,4 p.

Couppié Thomas, Epiphane Dominique, Emploi, enfant et aspirateur : quelles évolutions chez les jeunes couples depuis 2005 ?, Céreq Bref n° 403, 2021, 4 p.

Couppié Thomas, Dupray Arnaud, Gasquet Céline, Lemistre Philippe, Enseignement supérieur : nouveaux parcours, nouveaux publics - Céreq Essentiels n°3. Marseille : Céreq, 2021 - 137 p. 
 

Pour aller plus loin

Consulter d’autres articles du même auteur

Que devient-on quand l’école est finie ?