Le modéliste transcrit techniquement et en 3D le croquis du styliste. De l'ordinateur aux ciseaux, il découpe et ajuste une toile sur un mannequin puis établit le patron pour la mise au point du prototype qui sert de base pour la fabrication en série.

  • Salaire débutant
    1589€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Le modéliste matérialise les idées du styliste. Grâce à lui, le crayonné sur papier prend forme. Avec des épingles et une paire de ciseaux, il place une toile sur un buste d'atelier. Puis il l'ajuste, la coupe, l'épingle et la drape. Opération technique, le modelage demande aussi de la sensibilité pour sentir les volumes au bout des doigts. Une fois l'habit monté, le modéliste détermine la place des coutures, des plis, de l'encolure, des emmanchures, des poches et des boutonnières. Le modéliste peut alors tracer le patron, avec les indications nécessaires à la réalisation du prototype. Le prototype exécuté, le modéliste peut encore le modifier, faire évoluer les formes, parfois sur ordinateur. Le modèle mis au point, la fabrication est lancée en série. Technicien et créateur, le modéliste doit faire preuve de goût pour respecter le style de la marque et veiller à ce que le modèle soit techniquement réalisable. Bien connaître les tissus, la couture et le matériel de fabrication est essentiel.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

3 ans pour préparer le bac professionnel métiers de la mode-vêtements.

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS métiers de la mode-vêtement. 2 à 3 ans pour un certificat d'école spécialisée. 3 ans pour le DN Made (diplôme national des métiers d'art et du design mention mode).