Après repérage des gisements potentiels d'hydrocarbures par les géologues et les géophysiciens, l'ingénieur pétrolier procède à leur exploitation, calcule leur rendement, installe les puits, produit et raffine le pétrole.

  • Salaire débutant
    3070€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Découvrir des gisements de pétrole, à 4 000 m sous terre ou dans les grands fonds marins, c'est le domaine des géologues et des géophysiciens. Ceux-ci collaborent avec l'ingénieur réservoir, chargé d'évaluer les gisements et d'optimiser leur rendement. C'est ensuite l'ingénieur forage qui conçoit et supervise la mise en place des puits qui permettront d'extraire l'or noir. À lui de déterminer la meilleure trajectoire jusqu'au gisement et de piloter le chantier. Mais, avant de transporter et de raffiner le pétrole brut, il faut le purifier. L'ingénieur installations pétrolières dimensionne et supervise la mise en place des pipelines et des usines de traitement. Essence, gazole, fioul... avant d'arriver dans les réservoirs des voitures ou dans les chaudières, le pétrole est transformé dans des raffineries. Leur bon fonctionnement est assuré par l'ingénieur procédés.

Les formations et les diplômes

Après le bac

5 ans d'études pour préparer un diplôme d'ingénieur ou un master en géosciences, génie pétrolier, modélisation et calcul scientifique, mécanique, génie chimique... complétés éventuellement par un mastère spécialisé (1 an) en exploration, production, voire un doctorat (3 ans) en physique, physique-chimie, mécanique des fluides appliquées aux milieux poreux, géosciences...