Professionnel/le de santé, l'ergothérapeute intervient auprès des personnes de tous âges ou en situation de handicap, pour faciliter la réalisation de leurs activités, en tenant compte de leurs choix de vie et de leur environnement.

  • Salaire débutant
    1700€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Pas facile d'enfiler ses chaussettes quand on a perdu un pouce, de se laver avec un bras paralysé ou de faire le ménage en fauteuil. Rééducateur/trice du geste, l'ergothérapeute aide les personnes souffrant de handicap temporaire ou durable à retrouver un maximum d'autonomie dans leur quotidien (personnel et professionnel). Par le biais de jeux, de travaux manuels (couture, menuiserie), il leur apprend ou réapprend patiemment les gestes usuels (cuisine, écriture, par exemple). Tenir compte des capacités de récupération de chacun est indispensable. Car, là où 2 semaines de travail suffisent à un patient pour récupérer force et précision, un autre mettra 6 mois.

L'ergothérapeute donne aussi des conseils pratiques pour l'organisation matérielle ou l'aménagement de l'espace de vie ou de travail : installer une barre d'appui dans une douche ou des portes assez larges pour laisser passer un fauteuil : suivant les situations, les solutions à trouver peuvent relever du système D. Il s'agit de faciliter, par tous les moyens, les activités de la vie quotidienne.

L'ergothérapeute travaille à l'hôpital ou en centre de rééducation fonctionnelle, toujours en collaboration avec des médecins, des orthoprothésistes et des kinésithérapeutes. Il/elle est aussi amené à se déplacer au domicile de la personne pour l'aider à devenir indépendante.

Les formations et les diplômes

Après le bac

3 ou 4 ans pour préparer le DE d'ergothérapeute, obligatoire pour exercer. En 2021, selon les instituts, l'accès à la formation se fait sur dossier via Parcoursup, ou après une 1ère année d'études universitaires (Pass, L1 sciences pour la santé, sciences de la vie, STAPS)