• Accueil
  • électronicien / électronicienne automobile

Contrôle de trajectoire ou de vitesse, dispositifs d'aide à la conduite, système de navigation... les applications de l'électronique embarquée à bord des véhicules ne cessent de se perfectionner. Dans ce contexte liées aux nouvelles technologies, le rôle de l'électronicien automobile, technicien high-tech, monte en puissance.

  • Salaire débutant
    1555€ brut

Témoignage

Lire la transcription
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

L'électronicien automobile intervient sur tous les systèmes électriques et électroniques embarqués à bord des véhicules de tous types : allumage, injection électronique, éclairage, système antiblocage des freins, alarme, climatisation, autoradio, tableau de bord, ordinateur de bord, procédé de navigation... Ses activités sont variées: entretien, réglage, réparation, pose d'équipements.

Avec la complexité croissante des matériels électroniques, il doit parfaitement maîtriser les méthodes de diagnostic (démarche rationnelle de recherche de panne) et utiliser des appareils de test et de mesure sophistiqués. L'évolution des techniques, très rapide, impose une mise à jour régulière des connaissances. Minutie, précision, capacités d'analyse et de raisonnement sont nécessaires. Il peut travailler dans le garage d'un concessionnaire (représentant exclusif d'une marque automobile), chez un artisan réparateur indépendant ou dans l'armée.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP maintenance des véhicules suivi de la MC maintenance des systèmes embarqués de l'automobile (1 an) ; 3 ans pour le bac pro maintenance des véhicules.

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS systèmes numériques, option électronique et communication ou maintenance des véhicules ; 3 ans pour le BUT génie électrique et informatique industrielle ; une licence pro maintenance et technologie ; métiers de l'électronique ; organisation, management des services de l'automobile.