Mission de l'économe de flux : faire baisser la facture d'énergie des entreprises et des collectivités (villes, administrations). À lui de repérer les surconsommations et de proposer des solutions pour économiser l'eau, le chauffage, l'électricité...

  • Salaire débutant
    1607€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Gérer et maîtriser les énergies

" Halte aux gaspillages ", telle est la devise de l'économe de flux. Spécialiste en économie d'énergie, il intervient sur tous les flux : chauffage, électricité, eau, climatisation, déchets... Il gère les contrats d'énergie, rédige des rapports financiers, suit l'évolution des factures de consommation, met en oeuvre un tableau de bord pour améliorer la situation.

Optimiser les installations

Gestionnaire avisé et spécialiste du diagnostic, l'économe de flux est aussi un technicien ingénieux et novateur. Ainsi, il identifie les surconsommations et propose les solutions les plus économiques pour optimiser les installations existantes. Il corrige, par exemple, d'éventuels dysfonctionnements, en modifiant des réglages ou des équipements trop gourmands en énergie. Il lui reste ensuite à évaluer les résultats de ses préconisations.

Faire passer un message

L'économe de flux a aussi un rôle d'éducateur. Élus, professionnels, mais aussi élèves et enseignants... il consacre une grande partie de son temps à faire prendre conscience de l'enjeu environnemental au plus grand nombre. Il développe et organise des animations sur le thème de l'utilisation rationnelle de l'énergie. Il conseille et propose des équipements écologiques. Il rédige des plaquettes d'information.