Champagne-Ardenne - Reims / Publication : 10 juillet 2019 , Mise à jour : 28 avril 2020
Le dernier Mercredi avenir a eu lieu le 11 mars 2020 à l'atelier Canopé de Reims de 16h à 18h sur les métiers du tourisme. Retrouvez les professionnels qui ont répondu présents, des informations sur le secteur, les métiers, la formation.


Les professionnels présents

 

  • Alpin Charbaut, chargé de communication international, direction des Relations Extérieures et du Développement International (DREDI) de l'Université de Reims Champagne-Ardenne ;
  • Raphaël Perez, chef de projet Europe international, Centre d'information Europe direct Reims Grand Est

  • Matthias Collard, associé et directeur général, société A la Française, Reims
  • Camille Martel, hospitality manager, société A la Française, Reims
  • Odile Willaey, directrice, hôtel Ibis Reims - Tinqueux
  • Linda Leite, réceptionniste, hôtel Ibis Reims - Tinqueux
  • Anne-Marie Bonnouvriée, guide conférencière, office du tourisme du Grand Reims
  • Nathalie Poncin, guide conférencière, office du tourisme du Grand Reims
  • Meigge Laromiguière, conseillère en séjour, office du tourisme du Grand Reims
  • Cécile Depresles, conseillère en séjour, office du tourisme du Grand Reims

Revivez ce mercredi avenir via les podcasts

 

Cécile Depresles, conseillère en séjour, office de Tourisme du Grand Reims

Camille Martel, hospitality manager, A la Française

Matthias Collard, directeur, A la Française

Les métiers

Créer et vendre des voyages

Accueillir et héberger

Guider et animer

Promouvoir

Les filières pour accéder aux métiers

Pour se former à ces métiers essentiellement liés à la vente, l’accueil, au management et au marketing, plusieurs voies sont possibles, du BTS au niveau Master en passant par la licence pro. Les métiers du commerce recrutent généralement à partir de bac+2, ceux du marketing à bac +3 ou +5. Quant aux métiers de l’accueil ou de l’animation, ils peuvent être envisagés dès le niveau bac. Si les métiers du tourisme requièrent le goût des challenges commerciaux, les recruteurs attendent également des compétences relatives au "savoir-être" : sens du service, sens de de l'écoute, réactivité, empathie, mobilité... Parler couramment l'anglais, voire une autre langue étrangère, donne aussi une longueur d'avance.

Niveau bac

Bac pro Services aux personnes et aux territoires.

Niveau bac+2

Les titulaires d’un bac+2 sont particulièrement appréciés des recruteurs, notamment par les agences de voyage et les offices de tourisme.
Au niveau du BTS, il existe désormais une seule formation puisque les deux spécialités Animation et gestion touristique locale (AGPL) et Ventes et productions touristiques (VPT) ont été réunies au sein d’un seul et unique BTS Tourisme.

A noter, la licence LEA – langues étrangères appliquées peut être le premier pallier vers une spécialisation dans le tourisme, en licence pro ou en Master.

Niveau bac+3

Différentes licences professionnelles permettent de s’orienter vers le secteur du tourisme :

Une formation spécifique à notre territoire, le diplôme universitaire Management de l’oenotourisme de l’institut universitaire Georges Chappaz, en étroite collaboration avec Y schools, dans le cadre du bachelor Tourisme.

Niveau bac +5

Il est possible de poursuivre ses études après la licence ou de reprendre ses études en formation continue afin de se spécialiser et/ou d'accéder à des postes à responsabilités dans le secteur touristique. Il existe plusieurs Masters selon la spécialité choisie :

  • Master ingénierie et management de projets événementiels
  • Master Identités, patrimoines, histoire - Développement de projets en tourisme culturel
  • Master Sciences du management - Gestion de projets, destinations et clientèles touristiques
  • Master Management et stratégie d’entreprise - Tourisme
  • Master STAPS (Sciences et techniques des activités sportives) Management du sport - Tourisme et événementiel sportifs.

Les écoles spécialisées

Les écoles spécialisées permettent d’obtenir des diplômes de niveau bac+3 à bac+5, en initial ou en alternance, et de se spécialiser dans un domaine particulier.
Vous pouvez aussi opter pour l’une de ces écoles de commerce qui ont développé une spécialisation en tourisme, que ce soit au niveau Bachelor, Master ou Mastère spécialisé.

Sur notre territoire, l'école supérieure de tourisme de Troyes au sein de Y schools.

Les autres formations à Bac +4 / 5

  • le DEES Tourisme et hôtellerie (Diplôme européen d’études supérieures)
  • le Mastère Management du sport, des loisirs et du tourisme qui ne pas être confondu avec un Master. Le Mastère n'est pas un diplôme reconnu par L’Education Nationale mais un label créé par la Conférence des Grandes Écoles (CGE). Son but est l'acquisition d’une spécialisation après un Bac +4 ou 5

Des formations à tous les niveaux.

Quelques chiffres clés

Au niveau national

Selon l'Organisation Mondiale du Tourisme, la France reste la première destination touristique au monde avec 83 millions d'étrangers accueillis en 2013 (nombre d'arrivées de touristes étrangers passant au moins une nuit en France), devant les Etats-Unis et l'Espagne. Le tourisme en France a donc de beaux jours devant lui et reste très porteur en termes d'emplois.

Le tourisme est un secteur professionnel créateur de nombreux emplois. Ce secteur génère un chiffre d’affaires de 160 milliards d’euros et emploie directement plus d’un million de personnes avec la création de  20 000 nouveaux emplois chaque année. Si la moitié de ces postes concerne l’hôtellerie et la restauration, on dénombre aussi 35 000 salariés travaillant pour les tours opérateurs et les agences de voyages, et 42 000 pour les domaines de la culture, des sports et des loisirs.

Dans la région Grand Est

Dans le Grand Est en 2018, la part de l'emploi dans le tourisme représente 7% de l'emploi total, soit 92 000 emplois. L'emploi touristique se situe à 45% en Alsace et à 36% en Lorraine. 59% de l'emploi touristique concerne la restauration, 17% l'hébergement et 14% les transports.

La stratégie régionale du Grand Est en matière de Tourisme s’accompagne de l’élaboration d’un Schéma régional de développement touristique (SRT). Voté en mars 2018, il répond aux exigences d’attractivité, d’excellence et de proximité afin de promouvoir une filière qui représente à elle seule 4% de l’emploi régional. Il repose aussi sur des thématiques propres à la région en matière de tourisme :

  • Tourisme de mémoire
  • Itinérance (véloroutes, voies vertes, fluvial/fluvestre, équestre, etc.)
  • Tourisme patrimonial et culturel (métiers d’art, tourisme urbain, découverte économique, etc.)
  • Œnotourisme et gastronomie
  • Tourisme de nature (écotourisme, sports et loisirs et de pleine nature)
  • Thermalisme et bien-être

Pour en savoir plus, consultez les études de l’Oref Grand Est publiées en 2018 : Les métiers du Tourisme

Pour en savoir plus

Pour trouver un emploi ou un stage

Sites spécialisés pour s’informer sur les métiers et les formations

Chaque année, deux grands salons dédiés au tourisme se tiennent à Paris Porte de Versailles :

  • IFTM Top Résa est le rendez-vous annuel des professionnels du tourisme ;
  • le salon mondial du tourisme, plus axé grand public, que l'on retrouve à Paris mais aussi à Lille, Lyon et Toulouse.