Scolarité et troubles intellectuels et cognitifs

Les répercussions des troubles intellectuels sur la scolarité

Publication : 18 octobre 2021 , Mise à jour : 18 octobre 2021

L'élève présentant des troubles intellectuels et cognitifs peut rencontrer des difficultés de réflexion, de conceptualisation, de communication et/ou de mémorisation. Des aménagements pédagogiques et un rythme d'apprentissage adapté permettent de compenser ce handicap.
Enfant trisomique assis par terre ouvrant un livre

Les difficultés rencontrées

Contrairement aux troubles des apprentissages, qui sont spécifiques, les troubles des fonctions intellectuelles et cognitives concernent l'ensemble des fonctions cognitives, à un degré très variable.

Les rythmes d'apprentissage varient selon le degré de handicap et la personnalité de l'élève. Ce dernier peut présenter des troubles émotionnels comme l'instabilité, l'excitation, l'hyperémotivité, des difficultés d'expression et d'adaptation aux situations nouvelles. Ses difficultés à transposer les savoirs et à conserver des acquis sont un frein à l'apprentissage. Il lui sera plus difficile de maîtriser le calcul, la lecture et l'écriture, de mémoriser les consignes de l'enseignant, de rester en classe plusieurs heures... bref, d'apprendre au même rythme que les autres.

L'inclusion scolaire

L'appui d'un dispositif Ulis (unité localisée pour l'inclusion scolaire)

Pour de nombreux élèves ayant des troubles des fonctions cognitives, la scolarisation avec l'appui d'un dispositif Ulis est souvent possible : Ulis école, puis Ulis collège et Ulis lycée. Les élèves sont en inclusion en classe ordinaire. Des temps de regroupement leur permettent de bénéficier d'un soutien pédagogique spécifique.

Les unités d'enseignement des établissements médico-sociaux

En IME (institut médico-éducatif), le jeune présentant des troubles cognitifs peut bénéficier d'une scolarisation dans le cadre d'une unité d'enseignement, interne à l'établissement ou externalisée dans un établissement scolaire.

Un accompagnement humain

Quel que soit le mode de scolarisation choisi, l'élève présentant des troubles intellectuels et cognitifs peut bénéficier d'un accompagnement humain, qui l'aide à progresser dans la socialisation et vers l'autonomie. Un AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap) individuel ou mutualisé, pourra l'accompagner dans ses apprentissages, mais aussi dans la cour de récréation et à la cantine.

Information école inclusive

Les cellules d’écoute et de réponse de l'école inclusive, dans chaque DSDEN (direction des services départementaux de l’Éducation nationale)  ont pour objectif d’informer les familles sur les dispositifs existants, le service public de l’école inclusive et de répondre sur le suivi du dossier de leur enfant. Elles sont joignables au numéro unique : 0 805 805 110 (service gratuit + prix d’un appel local).

La cellule ministérielle « Aide handicap école » est joignable au 0 800 730 123 (numéro accessible aux personnes sourdes et malentendantes).

Vous pouvez également écrire à l'adresse : aidehandicapecole@education.gouv.fr.