Le PAEH (plan d'accompagnement de l'étudiant en situation de handicap)

Publication : 21 juin 2021
Aborder les études supérieures, une étape clé pour tout étudiant. C'est aussi un changement à anticiper pour un étudiant handicapé. Le PAEH (plan d'accompagnement de l'étudiant en situation de handicap) permet de bénéficier des aménagements nécessaires au bon déroulement des études et de la vie étudiante. Présentation de ce dispositif, étape par étape.

L'évaluation des besoins

Besoin d'un preneur de notes, de matériel adapté, d'un temps supplémentaire, le mieux est de prendre contact le plus tôt possible avec la structure d'accueil et d'accompagnement des étudiants en situation de handicap de l'université : dès la phase d'orientation au lycée ou au plus tard lors de la rentrée universitaire. L'équipe plurielle procède à l'évaluation des besoins. Elle est composée des intervenants concernés : service de santé, service d'orientation, bureau d'aide à l'insertion professionnelle, enseignants, service culturel, sportif... Elle prend en compte les possibilités de l'étudiant, le PPS (projet personnalisé de scolarisation) mis en place au lycée, les spécificités de la formation choisie, son projet professionnel, l'accessibilité des locaux... Lorsque l'évaluation n'a pas pu être faite avant la rentrée, une fiche liaison "lycée - enseignement supérieur" permet de mettre en place des mesures rapidement afin d'éviter un décrochage.

L'élaboration du PAEH

Il est élaboré par l'équipe plurielle avec l'étudiant, sur avis du médecin désigné par la CDAPH. Le président de l'université notifie ensuite sa décision au candidat et en adresse une copie aux personnes chargées de mettre en œuvre les mesures.

Mise en œuvre et accompagnement

Le PAEH implique des rencontres régulières entre l'étudiant et l'équipe plurielle. L'occasion de faire le bilan et d'ajuster si nécessaire les mesures d'aménagements prévues par le PAEH. Des initiatives au sein des structures handicap visent à développer les échanges entre étudiants en situation de handicap et valides : enseignements d'intégration dispensés dans le cadre des unités d'enseignement libres, preneurs de notes internes au groupe, réseaux de tuteurs, formation par un instructeur en locomotion pour un étudiant aveugle, prise de note par un étudiant entendant sur un ordinateur à grand écran partagé avec un étudiant sourd...

La dispense d’enseignement

Quand un enseignement ne peut être adapté aux besoins d’un élève en situation de handicap, une dispense d'enseignement peut être demandée à l’autorité administrative de l’académie.

Il est à noter qu’une dispense d'enseignement n’implique pas automatiquement une dispense d'épreuve pour un examen, une demande spécifique doit être formulée pour cela. Par ailleurs, une dispense d'enseignement peut entrainer l'impossibilité de se présenter à un diplôme comprenant une ou plusieurs épreuves en lien avec l'enseignement pour lequel la dispense a été obtenue.

À lire aussi

Haut de page