Ma 1re année
BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers)
BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers)
Banque, conseiller de clientèle (particuliers)

Après un bac professionnel, Hajrus a choisi de continuer ses études en BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers) au sein du lycée Chrestien de Troyes. Pourquoi ce BTS ? Comment se passe sa 1re année de formation ? Comment envisage-t-il l’après BTS ? Réponses.

Pourquoi cette formation ?

Pendant l’année de 3e, Hajrus découvre le métier de conseiller de clientèle en agence bancaire en consultant la fiche métier sur Onisep.fr. Il prend rendez-vous avec la psychologue de l'Éducation nationale de son collège pour connaître les différents parcours de formation après la 3e. "Elle m’a suggéré de préparer le bac pro commerce pour ensuite intégrer le BTS banque", raconte-t-il. Grâce à son dossier scolaire et à son bac obtenu avec la mention très bien, Hajrus est accepté en BTS banque, conseiller de clientèle (particuliers). Il est aujourd’hui en 1re année.

Ce qui change par rapport à la terminale ?

Hajrus apprécie le contenu de la formation qui permet d’acquérir les compétences techniques en vue d’exercer son futur métier : gérer la relation avec les clients, commercialiser l’offre de produits (crédits, épargnes…), connaître et respecter la réglementation bancaire… "Nous avons aussi de nombreux cas pratiques et ateliers professionnels en lien avec le métier, dit-il. Par exemple, le mardi matin, nous faisons un jeu de rôle où chaque étudiant doit interpréter un conseiller de clientèle face à différentes situations…"

À quel rythme de travail faut-il s’acclimater ?

Cours, travaux dirigés, travaux pratiques, devoirs et projets à rendre : le rythme de travail est soutenu. De plus, les évaluations sont fréquentes et les enseignants sont exigeants avec les étudiants. "Il faut bien suivre les cours, travailler régulièrement et ne pas hésiter à demander de l’aide aux professeurs." Hajrus précise également qu’il faut être constant dans son travail et être rigoureux : "il ne faut pas faire d’impasse sur telle ou telle matière. Tout est important et il faut appendre au mot près les contenus des cours comme par exemple les caractéristiques des produits bancaires."

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Hajrus souligne qu’il est à l’aise pour apprendre les cours "parce que j’ai une bonne mémoire !" Il avoue cependant qu’il a parfois quelques difficultés dans certaines matières professionnelles comme par exemple, les activités commerciales de la banque, l’environnement économique et juridique de l’activité bancaire… "Le vocabulaire est très technique, confie l'étudiant. Alors je n’hésite pas à demander aux enseignants de m’expliquer lorsque je ne comprends pas tel ou tel terme…" De plus, le programme est imposant : "il y a beaucoup de notions à assimiler et à apprendre, il faut vraiment travailler régulièrement !"

Et après ?

Après l’obtention de son BTS, Hajrus souhaite poursuivre ses études en préparant une licence professionnelle en banque. "Pour exercer le métier de conseiller de clientèle particuliers en agence bancaire, il est fortement conseillé d’être titulaire de cette licence professionnelle, explique-t-il. De plus, il y a à Troyes un IUT qui propose cette formation, en apprentissage : on alterne 2 semaines de cours puis 2 semaines dans une agence bancaire partenaire de l’IUT. Cela me permettra de mettre en application immédiatement tout ce qu’on apprend en classe et de faire la preuve de mes capacités professionnelles pour une future embauche !"

Crédits photos
Portrait : Hajrus Dibrani
Photo d'ouverture : © leongoedhart/iStock/Getty Images