Les sections sportives au lycée

Publication : 10 juin 2021

Près de 1 200 sections sportives sont proposées dans les lycées. Elles permettent à l'élève d'atteindre un haut niveau de pratique en conciliant études et entraînements sportifs renforcés, grâce à un emploi du temps aménagé.

De 4 à 8 heures d’entraînement par semaine

Les lycéens en section sportive suivent le programme classique tout en ayant 4 à 8 heures de sport en plus par semaine, grâce à un emploi du temps aménagé.

Des entraînements qui viennent s'ajouter à l'EPS (éducation physique et sportive) obligatoire, à la pratique en club et à l'engagement fortement recommandé dans l'association sportive de leur établissement.

Chaque élève est suivi par le coordinateur de la section, souvent le professeur d'EPS. Celui-ci s'assure du bon déroulement du parcours du jeune tant dans la pratique sportive que dans les résultats scolaires. Il veille aux signes de fatigue pour éviter les accidents physiques et le décrochage scolaire.

Dans environ 90 sports

Les sections sportives au lycée proposent environ 90 sports, mais si des sports comme le football, le rugby et le handball sont très largement dispensés, d’autres sports sont proposés dans quelques sections, voire une section seulement.

Pour les élèves en situation de handicap, il existe quelques sections handisports.

Consultez la liste des sports proposés en section sportive :

Sélection : champion en classe et sur le terrain

Très sélectives, ces sections accueillent 20 lycéens au maximum par classe. Pour postuler, il faut être affilié à un club sportif ou à l’UNSS (Union nationale du sport scolaire). Même les élèves qui ne sont pas passés par une section sportive au collège ont leurs chances.

L’inscription se fait directement auprès des établissements concernés sur des critères scolaires et sportifs, au cours du 2d trimestre de la classe de 3e.

Pour les activités dites "à risques", comme le rugby ou la plongée, il faut fournir un certificat de non contre-indication.

Formation sportive : un contenu varié

Assuré par des professeurs d'EPS, souvent accompagnés par des intervenants extérieurs issus d'un club partenaire ou de la fédération, l'enseignement est essentiellement axé sur le perfectionnement technique, tactique et sur la connaissance des règles et de l'arbitrage.

Les jeunes sont aussi sensibilisés à l'hygiène de vie, l'équilibre alimentaire et s'impliquent dans les actions d'éducation sportive de leur établissement.

À la fin de la terminale, les lycéens en section sportive passent leur bac normalement, sans faire l’impasse sur l’épreuve d’EPS obligatoire. Une appréciation quant à leur parcours en section sportive peut être portée sur leur bulletin trimestriel ou leur dossier scolaire. Selon leurs acquisitions en section sportive, possibilité d'obtenir un diplôme de "jeune officiel" UNSS ou un diplôme fédéral.

Les sections sportives en lycées agricoles : vers la double qualification

Tout en préparant un diplôme de l'enseignement agricole, les élèves en SSEA (sections sportives de l'enseignement agricole) peuvent non seulement pratiquer un sport de manière renforcée, mais également s'initier à son encadrement. Pour cela, plusieurs types de certifications ou diplômes sont proposés : un passeport de pratique (comme les niveaux de plongeurs), un diplôme fédéral destiné à l'encadrement bénévole, un diplôme d'État, un CQP ou un titre professionnel.

Un possible tremplin

Les sections sportives offrent aux élèves l’opportunité d'accéder à des compétitions à l’échelle départementale ou régionale, premier palier vers une pratique de haut niveau. Ils ne sont toutefois que très rarement sélectionnés par l'Insep, les pôles Espoirs ou les centres de formation de clubs professionnels, car les fédérations détectent très tôt les plus prometteurs pour les intégrer dans leurs structures.

Si la grande majorité des jeunes issus de sections sportives ne rejoignent pas le sport de haut niveau ou professionnel, la plupart choisissent toutefois de poursuivre leur formation dans le milieu sportif. Ils peuvent, par exemple, s’orienter vers une licence STAPS ou vers un DEUST AGAPSC (animation et gestion des activités physiques, sportives ou culturelles).

Dans tous les cas, le passage par une section sportive scolaire témoigne d’un engagement dans un dispositif exigeant et permet d’acquérir des compétences nécessaires à la pratique intensive d’un sport : sens du collectif, ponctualité, assiduité et rigueur. Un atout dans un profil, notamment pour postuler dans les formations du supérieur via Parcoursup.

Les sections d'excellence sportive, nouvelle passerelle vers le haut niveau

À la rentrée 2021, certaines sections sportives scolaires de lycée deviennent des "sections d'excellence sportive".

Elles restent implantées dans un établissement scolaire, labellisé "Génération 2024" pour l’occasion, mais leur organisation est davantage marquée "haut niveau" : accompagnement individuel par un enseignant d'EPS ; cours aménagés ; dérogation possible à la carte scolaire ; hébergement en internat ; préparation d'un double diplôme bac et diplôme fédéral ou d'État dans l'activité sportive pratiquée.

La liste des élèves retenus est établie par les fédérations sportives ou leurs ligues régionales à partir des résultats sportifs, de la motivation et du dossier scolaire. L'admission relève de l'autorité des recteurs de région académique.