Le CAP (certificat d'aptitude professionnelle)

Que faire en cas d’échec au CAP ?

Publication : 7 février 2021
En cas d'échec au CAP… des solutions existent pour atterrir sur vos pieds. Dans tous les cas, il faut se renseigner au plus vite auprès de votre établissement ou rencontrer un psychologue de l’Éducation nationale (PsyEN) dans un centre d’information et d’orientation (CIO).
En cas d'échec au CAP, ne pas se décourager et rester actif.

Persévérer et rester actif

Si vous ne réussissez pas votre examen de CAP, pas de panique, il existe des solutions. Contactez sans attendre le proviseur, l'équipe éducative, le psychologue de l'Éducation nationale au sein de votre établissement scolaire et/ou d'un centre d'information et d'orientation (CIO). Ils dresseront un bilan de votre situation, évalueront votre motivation et vous conseilleront sur les choix possibles.

Trouver une solution adapté

  • redoubler pour obtenir le même diplôme, dans le même établissement ou dans un autre ;
  • préparer de nouveau un CAP, mais sous un autre statut. Par exemple vous réinscrire sous statut d’apprenti si vous étiez précédemment sous statut scolaire ;
  • se réorienter dans une autre spécialité de CAP ;
  • vous informer sur les possibilités de MOREA (modules de représentation à l’examen par alternance) dans votre académie. L’objectif ? Vous permettre de repasser les matières dans lesquelles vous aviez échoué.

Demander à bénéficier de la conservation des notes obtenues

Dans tous les cas, les redoublants de CAP peuvent demander à bénéficier :

  • de la conservation des notes supérieures à 10/20 ;
  • du report des notes inférieures à 10/20 ;
  • des notes obtenues à l'examen et aux différentes épreuves/unités pendant 5 ans.

En apprentissage : en cas d'échec au CAP

En apprentissage, on ne parle pas de redoublement mais de prolongation ou allongement du contrat. Si vous devez refaire une année ou avez échoué à votre examen pour la première fois, il est possible de :

  • prolonger votre contrat en accord avec votre employeur ;
  • signer un nouveau contrat d'apprentissage avec un autre employeur.

La prolongation d'un an de votre contrat sera possible qu'une seule fois.