< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

staffeur-ornemaniste / staffeuse-ornemaniste

Le staffeur-ornemaniste réalise des éléments de décoration en plâtre (staff) ou en matériau imitant la pierre (stuc) pour habiller un intérieur ou restaurer une construction ancienne. Des débouchés intéressants pour des professionnels qualifiés.

Le métier

Nature du travail

Habiller et restaurer

Corniches, moulures de style, chapiteaux, colonnes ou rosaces : le staffeur-ornemaniste réalise des éléments de décoration en staff ou en stuc pour habiller un intérieur ou restaurer une construction ancienne. Plâtres colorés et finitions sophistiquées lui permettent de créer des intérieurs de caractère.

Mettre en oeuvre le staff et le stuc

Pour modeler ces éléments, il met en oeuvre le plâtre et une armature d'origine végétale (filasse), minérale (fibre, toile de verre) ou métallique (treillis). Le staff est un mélange de plâtre et de fibres végétales, de fibres de verre ou de métal. Le stuc (enduit teinté à base de chaux) est un revêtement pouvant imiter les différentes sortes de pierres ou bien le marbre ou la brique.

Dessiner et mouler

Le staffeur-ornemaniste travaille sur les différentes phases de réalisation du motif, du dessin préliminaire jusqu'à la pose. Il commence par calquer le dessin du motif sur un morceau de zinc très mince, puis le découpe pour reproduire la forme exacte du dessin. Cette pièce servira de gabarit. Grâce à elle, le staffeur modèle un moule en plâtre du motif à réaliser, puis le remplit de staff, le fait sécher et procède au démoulage. Il obtient alors l'élément décoratif final qui sera posé par collage ou scellement, depuis un échafaudage.

Compétences requises

Sens artistique développé

Le staffeur-ornemaniste doit maîtriser le style des mouvements artistiques et des différentes époques, car il peut avoir à restaurer des immeubles anciens ou des monuments historiques. Il doit aussi faire preuve d'ingéniosité, de dextérité et d'astuce pour réaliser des formes esthétiques variées (coupoles, balustres...). Avoir un BMA (brevet des métiers d'art) ainsi que des connaissances en histoire de l'art est donc un plus très appréciable.

Qualités relationnelles

Le staffeur-ornemaniste doit faire preuve de qualités relationnelles, puisqu'il doit s'adapter soit à la demande d'un client, soit à celle d'un architecte. À lui de savoir proposer plusieurs solutions et d'expliquer ses interventions. Il sait aussi travailler en équipe sur un chantier. Contrairement à une idée reçue, avoir une excellente condition physique n'est pas un critère primordial pour exercer ce métier du bâtiment.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Artisan indépendant ou salarié

Le staffeur-ornemaniste peut exercer sous différents statuts. Il peut être installé à son compte, comme artisan et intervenir sur des chantiers à la demande. Il peut aussi être salarié au sein d'une entreprise, spécialisée en restauration, par exemple.

En collaboration

Le staffeur-ornemaniste travaille en collaboration avec des architectes et des décorateurs. Il est employé par des entreprises du bâtiment ou sur les chantiers de restauration du patrimoine national (châteaux, cathédrales, etc.). Sur le bâti neuf, il conçoit des moules originaux correspondant aux demandes du client. Il peut réaliser des éléments de décoration pour des maisons individuelles, des magasins, des hôtels, des salles de spectacle ou des halls d'accueil d'entreprises.

Sur le chantier et en atelier

Sur les chantiers de restauration, il effectue des relevés de formes avec des moulages élastomères et des peignes à reproduire, pour les dupliquer à l'identique. Il réalise ses moulages à l'atelier ou directement sur le lieu des travaux.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

À partir du Smic et plus (selon la région et le niveau de qualification).

Intégrer le marché du travail

Des spécialistes recherchés

Les entreprises spécialisées recherchent des professionnels qualifiés. Ces dernières sont concentrées en Ile-de-France, dans les Pays de la Loire, en Paca et en Aquitaine. La spécialité de stucateur connaît depuis quelques années un regain d'intérêt. La décoration contemporaine redécouvre en effet toute la richesse de cette technique très ancienne qui consiste à imiter le marbre ou la pierre au moyen d'un enduit.

De nouveaux débouchés

De nouveaux débouchés dans l'industrie se font jour : le staff permet aussi de fabriquer des maquettes et des prototypes de meubles, de voitures ou de pièces mécaniques avant leur fabrication.

Évolution professionnelle

Après quelques années d'expérience et des connaissances en gestion, il est possible de créer ou de reprendre une entreprise.

Accès au métier

Accès au métier

Le minimum requis pour exercer cette profession est le CAP staffeur ornemaniste. Après le CAP, il est possible de préparer un BMA permettant d'approfondir ses connaissances, en particulier dans l'organisation des chantiers et en histoire de l'art. Ou encore d'opter pour un bac professionnel, afin d'élargir ses compétences dans les domaines de la peinture, de la vitrerie, du carrelage, etc.

Après la 3e

  • CAP staffeur-ornemaniste

Niveau bac

  • BMA volumes option staff et matériaux associés
  • Bac professionnel aménagement et finition du bâtiment

Exemples de formations

Jusqu’au Bac

CAP ou équivalent

bac ou équivalent

En savoir plus

Ressources utiles

http://www.lesindustriesduplatre.org

Site présentant le matériau ses applications et les métiers.

http://www.lebatiment.fr

Site édité par la Fédération française du bâtiment (FFB) pour promouvoir la profession

http://www.ffbatiment.fr

Fédération française du bâtiment

http://www.metiers-btp.fr

Site de l'Observatoire prospectif des métiers et qualifications du BTP

http://www.compagnons-du-devoir.com

Association ouvrière des compagnons du devoir et du Tour de France

http://www.compagnonsdutourdefrance.org

Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment