Travaux mal exécutés, loyers impayés, surendettement... Le juge des contentieux de la protection, anciennement appelé juge d'instance, juge les litiges les quotidien. Si cette profession attire de nombreux candidats, elle reste difficile d'accès.

  • Salaire débutant
    2160€ brut
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Surendettement, loyers impayés, travaux mal exécutés... Le juge des contentieux de la protection est le magistrat spécialiste des litiges du quotidien. Lui incombe aussi la fonction de juge des tutelles des personnes majeures "diminuées" ou incapables de gérer seules les actes de la vie courante. Au sein d'un tribunal judiciaire ou au sein d'un tribunal de proximité, il prononce son verdict après avoir étudié le dossier et entendu accusés comme accusateurs exposer leurs arguments dans un débat contradictoire. Lui seul fixe les sanctions et les peines, ordonne les dommages et intérêts. Un poste pour les magistrats qui apprécient les missions variées et l'autonomie. Au cours de sa carrière, ce juge est amené à changer régulièrement de lieu d'exercice et de fonction. Il peut devenir juge des enfants, juge d'instruction, juge aux affaires familiales, etc.

Les formations et les diplômes

Après le bac

4 ans pour préparer un M1 en droit ou un diplôme d'IEP (institut d'études politiques), puis formation de 31 mois à l'ENM (École nationale de la magistrature) à Bordeaux.