L'ingénieur en acoustique s'attache à lutter contre la pollution sonore, un facteur de stress qui peut être très important dans les villes ou dans certaines usines. Conception de matériaux, mesure, contrôle... son champ d'action est vaste.

  • Salaire débutant
    2900€ brut

Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Acteur important de la lutte contre les pollutions sonores, l'ingénieur en acoustique peut travailler en amont : à la conception de produits ou de matériaux plus isolants ou absorbants. Mais il peut aussi effectuer des contrôles a posteriori et des cartographies du bruit. Son rôle diffère en fonction de son lieu d'activité : industrie, collectivité locale, agence spécialisée, etc. Mais dans tous les cas, il veille au respect des réglementations en vigueur sur la pollution sonore. Il a de solides connaissances en physique, en mathématiques et en acoustique, et effectue une veille dans son domaine pour suivre les évolutions des techniques et matériaux mais aussi de la législation. En effet, elle a tendance à se durcir maintenant que le bruit est reconnu comme un facteur de stress. Les débouchés sont bons pour ces spécialistes, car le bruit est un problème particulièrement important dans les villes ou certaines industries.

Les formations et les diplômes

Après le bac

5 ans pour préparer un diplôme d'ingénieur (en génie physique ou spécialisé dans les vibrations, l'acoustique, les capteurs) ou un master (en acoustique ou en génie civil).

Formation(s) correspondante(s)