L'éducateur de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) intervient auprès de mineurs en conflit avec la loi, délinquants ou en danger. Qu'il partage leur quotidien ou les rencontre régulièrement, il leur apporte une aide éducative et favorise leur réinsertion sociale.

  • Salaire débutant
    2200€ brut
Publicité

En quoi consiste ce métier ?

Il est au service des mineurs en conflit avec la loi. L’éducateur de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse) intervient, sur décision de justice, auprès de jeunes en grande difficulté, ayant commis des actes de délinquance. Sa mission : les accompagner et leur permettre de s’insérer au sein de la société. Sa première mission consiste à assurer le suivi des mesures prononcées par le juge des enfants. Travail d’intérêt général, mesures de réparation, placement dans un établissement ou une famille d’accueil… ce professionnel met en œuvre la décision judiciaire, tout au long du parcours du jeune et propose une aide décisionnelle (civile ou pénale) aux magistrats.  Cette prise en charge quotidienne du mineur passe notamment par l’élaboration d’un projet individuel, afin d’identifier les actions éducatives les plus appropriées pour aider chaque jeune. Ferme mais capable d’une grande écoute, l’éducateur de la PJJ est doué pour le relationnel et a le sens de l’écoute.

Les formations et les diplômes

Durée des études

Après le bac

L'éducateur de la PJJ est recruté sur concours après un bac + 3 au minimum (DE éducateur spécialisé, DE du secteur social, licence professionnelle dans les secteurs du droit, du social, diplôme de la Jeunesse et Sport…). Après réussite au concours, il suit une formation rémunérée pendant 18 mois à l'ENPJJ (Ecole nationale de la protection judiciaire de la jeunesse).