• Accueil
  • Lycée polyvalent Jean Monnet

Lycée polyvalent Jean Monnet

Code UAI : 0741476C
En raison de la crise sanitaire, cette date est susceptible d'être modifiée ou supprimée. Contactez l'établissement avant de vous déplacer.
La journée porte-ouverte précédente a eu lieu le
13/03/2021
de 08h30 à 12h30 ;

1 place de Lattre de Tassigny, Vetraz - Monthoux

BP 241

74106 Annemasse Cedex

Académie de Grenoble

Adresse

1 place de Lattre de Tassigny, Vetraz - Monthoux

BP 241

74106 Annemasse Cedex

Académie de Grenoble

En raison de la crise sanitaire, cette date est susceptible d'être modifiée ou supprimée. Contactez l'établissement avant de vous déplacer.
La journée porte-ouverte précédente a eu lieu le
13/03/2021
de 08h30 à 12h30 ;

Caractéristiques

  • Établissement public
  • Campus des métiers et des qualifications : Mécanique connectée Savoie Mont-Blanc ; Transfrontalier, construction durable et innovante
  • Internat garçons-filles ; accès à l'internat pour les BTS en fonction des places disponibles
  • Cet établissement accueille les élèves en situation de handicap, renseignez-vous auprès de l'établissement pour obtenir des informations sur l'accessibilité des bâtiments.

Enseignements

Langues enseignées dans cet établissement : Allemand, Anglais, Espagnol, Italien, Langues et cultures de l'Antiquité : latin

Sections et dispositifs

SectionDuréeSpécificitéPublic accueilli
  Section européenne de lycée général et technologique
3 ans Italien

Au lycée général et technologique, les sections européennes peuvent exister dans 7 langues (allemand, anglais, espagnol, italien, néerlandais, portugais et russe) et visent un niveau proche du bilinguisme. Aucune condition particulière n'est requise pour l'admission dans ces sections hormis une aptitude et une motivation pour l'apprentissage des langues. Ces sections proposent :

  • un horaire d'enseignement linguistique renforcé dans la langue vivante étrangère de la section ;

  • l'enseignement (1 h hebdomadaire minimum), dans la langue de la section, d'une partie du programme d'une ou plusieurs disciplines non linguistiques (DNL), la DNL pouvant être un enseignement commun ou de spécialité ;

  • des activités culturelles et d'échanges internationaux dans le cadre du projet d'établissement.

Une scolarité en section européenne permet l'obtention de l'indication « section européenne » suivie de la désignation de la langue sur le diplôme du baccalauréat. Pour cela, l'élève doit obligatoirement avoir suivie les enseignements propres à ces sections en classe de 1re et terminale. Il y a cependant de nombreux lycées qui les proposent dès la classe de seconde.

L'élève doit également se présenter aux épreuves spécifiques de la section et satisfaire aux conditions suivantes :

  • avoir obtenu au moins 12 sur 20 à l'épreuve de contrôle continu de la langue vivante de la section ;

  • avoir obtenu au moins 10 sur 20 à l'épreuve spécifique de contrôle continu de la ou des DNL (constitué à 20 % d'une note de scolarité dans la section en terminale, attribuée par les professeurs de langue et de(s) DNL, et à 80 % d'une interrogation orale dans la langue de la section en terminale). La note finale est prise en compte comme enseignement optionnel.

A savoir : la possibilité de suivre une ou plusieurs DNL enseignées dans une langue vivante étrangère ou régionale, hors du dispositif des sections européennes est désormais possible et reconnue sur le diplôme du baccalauréat général et technologique.

  Section Esabac
3 ans Italien

La section Esabac est un dispositif qui aboutit à la double délivrance du baccalauréat français et de l'Esame di Stato (son équivalent italien).

Ce parcours de formation spécifique débute au lycée. Il valorise une formation bilingue et biculturelle et s'adresse aux élèves français ayant un bon niveau de langue italienne et aux élèves italiens ayant un bon niveau de langue française. En France, il est proposé aux élèves de la voie générale et de la série technologique STMG. Les élèves peuvent être, sans obligation, issus d'une section européenne d'italien.

En classes de seconde générale et technologique, de première et terminale de la voie générale, les élèves suivent les mêmes enseignements que les autres élèves mais deux d’entre eux ont un programme spécifique enseigné en langue italienne : histoire-géographie (3 heures hebdomadaires en classe de seconde et 4 heures hebdomadaires en classes de première et terminale) et langue et littérature italiennes (4 heures hebdomadaires se substituant à l'enseignement de la langue A).

En classes de première et terminale STMG, les élèves suivent deux enseignements en langue italienne : un enseignement technologique spécifique (2h30 hebdomadaires en classes de première et terminale se substituant à l’enseignement technologique en langue vivante) et un enseignement spécifique de langue, culture et communication (4 heures hebdomadaires se substituant à la langue A)

A l'examen du baccalauréat, les épreuves des deux enseignements spécifiques se déroulent en langue italienne.

La réussite à l’Esabac donne accès de plein droit à l’enseignement supérieur français et italien.

  Section Bachibac
3 ans Espagnol

La section Bachibac est un dispositif qui aboutit à la double délivrance du baccalauréat général et du bachillerato (son équivalent espagnol).

Ce parcours de formation spécifique est proposé au lycée dès la classe de seconde. Il valorise une formation bilingue et biculturelle et s'adresse aux élèves français ayant un bon niveau de langue espagnole (niveau B1 du cadre européen commun de référence pour les langues) et aux élèves espagnols ayant un bon niveau de langue française.

En classe de seconde, l’enseignement d'histoire-géographie (3 heures hebdomadaires) est dispensé en langue espagnole et le volume horaire de la langue A est de 4 heures hebdomadaires. En classes de première et terminale, les élèves suivent un programme spécifique pour deux enseignements : histoire-géographie (4 heures hebdomadaires dont 3 heures hebdomadaires au moins dispensées en langue espagnole) et langue et littérature espagnoles dispensées intégralement en langue espagnole (4 heures hebdomadaires se substituant à l’enseignement de la langue A).

A l'examen du baccalauréat général, les épreuves de ces deux enseignements spécifiques se déroulent en langue espagnole.

La réussite au bachillerato donne accès de plein droit à l’enseignement supérieur français et espagnol.

  Classe de troisième prépa-métiers

La troisième « prépa-métiers » est un dispositif destiné à des élèves volontaires qui souhaitent s'orienter vers la voie professionnelle dans les meilleures conditions. Tout en poursuivant l'acquisition du socle commun de connaissances, de compétence et de culture, elle permet de renforcer la découverte des métiers et des formations professionnelles par un enseignement spécifique et des stages en milieu professionnel. Elle comprend donc :

  • des enseignements généraux (25 h hebdomadaires) : français, mathématiques, langues vivantes 1 et 2, histoire - géographie-enseignement moral et civique, enseignements de sciences et technologie, enseignements artistiques et EPS

  • un enseignement de découverte professionnelle des métiers et des formations professionnelles (5 h hebdomadaires) : visites d'information, séquences d'observation, stages d'initiation. Les élèves découvrent les établissements d'enseignement professionnel (lycées professionnels ou agricoles, CFA...), leur offre de formation et les entreprises.

  • un stage de une à quatre semaines en milieu professionnel

A cela, s'ajoutent 10 h annuelles consacrées à la vie de classe.

Les élèves de 3e "prépa-métiers" présentent majoritairement le diplôme national du brevet (DNB) voie professionnelle. Après la 3e "prépa-métiers", les élèves ont accès à toutes les voies d'orientation offertes aux élèves de 3e, mais sont surtout préparer à poursuivre dans la voie professionnelle (2nde professionnelle ou CAP sous statut scolaire ou en apprentissage).

  Unité localisée pour l'inclusion scolaire en lycée ou LP
Tous types de handicaps

Depuis septembre 2010, tous les dispositifs collectifs de scolarisation implantés en établissement secondaire pour la scolarisation des élèves handicapés ou malades sont dénommés « unités localisées pour l'inclusion scolaire » (Ulis).

L'Ulis accueille une dizaine d'élèves maximum, présentant le même handicap ou les mêmes troubles, au sein d'un lycée ordinaire.

Le jeune scolarisé en Ulis suit les cours dispensés dans la division correspondant au niveau de scolarité mentionné dans son projet personnalisé de scolarisation (PPS). Lorsque le besoin s'en fait sentir, il peut suivre un enseignement adapté dispensé en petits groupes par un enseignant spécialisé, coordonnateur du dispositif.

Il existe différentes Ulis correspondant aux besoins des élèves présentant des :

  • troubles des fonctions cognitives ou mentales (dont les troubles spécifiques du langage écrit et de la parole) ;

  • troubles envahissants du développement (dont l'autisme) ;

  • troubles des fonctions motrices (dont les troubles dyspraxiques) ;

  • troubles de la fonction auditive ;

  • troubles de la fonction visuelle ;

  • troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladie invalidante).

Afin d'élargir l'offre de formations professionnelles proposées à l'élève, l'Ulis en LP peut être organisée en réseau regroupant plusieurs établissements.

L'admission dans ce dispositif est soumise à l'avis favorable de la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Brevet d'initiation aéronautique
40 heures
Publicité

Quelles formations ?

30 formations
  • Page 1/2
  • Page 1/2