Diplôme d'Etat d'ambulancier

  • Durée de formation : 18 semaines
  • Niveau terminal d'études : CAP ou équivalent
  • Nature du diplôme : diplôme national ou diplôme d'Etat

Les diplômes d'Etat en santé

Les secteurs médical et paramédical ont leur filière de formation et leur titre de référence : les diplômes d'État. Sans eux, impossible d'exercer les métiers de médecin, sage-femme, infirmier, kiné. La durée de formation, le niveau d'accès (avec ou sans le bac) et les modalités d'accès (sur concours, dossier, ou après une 1re année universitaire) sont variables en fonction du métier. Ces diplômes se préparent en écoles spécialisées ou à l'université.

À savoir

Le DE forme à la prise en charge des personnes malades, accidentées, âgées ou handicapées lors de leur transfert en établissement hospitalier, maison de retraite, lieu de soin. L' ambulancier est responsable de leur sécurité et de leur confort lors du trajet. A l'arrivée, il transmet au personnel soignant les informations dont il dispose concernant l'état des patients. En cas d'urgence, il peut assurer les premiers soins.

Les admissions

Pour accéder à la formation, il faut passer les épreuves de sélection dans un institut de formation.

Aucun diplôme n'est exigé pour se présenter à ces épreuves. Mais le candidat doit être titulaire :

  • d'un permis de conduire conforme à la réglementation en vigueur (3 ans de permis de conduire ou 2 ans si conduite accompagnée) et en état de validité
  • de l'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance
  • d'un certificat médical de non-contre-indications à la profession d'ambulancier délivré par un médecin agréé
  • d'un certificat médical de vaccinations
  • de la formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1)

Ces épreuves comprennent : 

  • une épreuve d'admissibilité comportant un stage de découverte de la profession de 140 heures et une épreuve écrite (comportant un sujet de français et un sujet d'arithmétique)
  • une épreuve orale d'admission comportant un exposé à partir d'un texte de culture générale du domaine sanitaire et social et un entretien avec un jury.

Les candidats titulaires d'un titre ou diplôme homologué au niveau IV ou enregistré à ce niveau au RNCP,  d'un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau V ou ayant été admis en formation d'auxiliaires médicaux  sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité.

Exemples de métiers

Publicité

Où se former ?

  • Page 1/4