Diplôme d'Etat d'aide-soignant

  • Durée de formation : 10 mois
  • Niveau terminal d'études : CAP ou équivalent
  • Nature du diplôme : diplôme national ou diplôme d'Etat

Les diplômes d'Etat en santé

Les secteurs médical et paramédical ont leur filière de formation et leur titre de référence : les diplômes d'État. Sans eux, impossible d'exercer les métiers de médecin, sage-femme, infirmier, kiné. La durée de formation, le niveau d'accès (avec ou sans le bac) et les modalités d'accès (sur concours, dossier, ou après une 1re année universitaire) sont variables en fonction du métier. Ces diplômes se préparent en écoles spécialisées ou à l'université.

Témoignage

Lire la transcription

À savoir

Laissant une large place à la pratique, la formation conduisant au Diplôme d'Etat d'aide-soignant forme de futurs professionnels, capables d'assurer des activités soin, et de prévention et d'éducation à la santéPlacé sous la responsabilité de l'infirmier, l'aide-soignant s'occupe de l'hygiène et veille au confort physique et moral des malades. Au quotidien, il aide les patients à effectuer leur toilette et à s'habiller. Il accompagne également dans leurs déplacements les personnes privées d'autonomie. Il les aide à s'asseoir, à se nourrir, à sortir de leur lit. Son travail s'étend à certaines tâches d'entretien comme le changement de la literie et du linge, ainsi que le nettoyage et le rangement des chambres et des espaces de vie.Sil l'aide-soignant n'est pas habilité à délivrer de médicaments ou effectuer des soins médicaux, il participe à d'autres soins comme le changement de certains pansements et, est capable de mesurer les paramètres vitaux (pression artérielle, température, rythme respiratoire, mensurations) en utilisant des outils spécifiques.

Les admissions

Le candidat doit être âgé de 17 ans au moins à la date d'entrée en formation.

Il doit également réussir les épreuves de sélection organisées par l'institut de formation. (A noter : Les instituts de formation peuvent se regrouper au niveau départemental ou régional pour organiser des épreuves communes). Aucun diplôme n'est exigé.

  • une épreuve écrite d'admission comprenant une analyse et un commentaire de texte de culture générale sur un sujet d'actualité d'ordre sanitaire et social ; une série de dix questions (5 en biologie humaine, 3 sur les opérations numériques de base, 2 exercices mathématiques de conversion)
  • une épreuve orale d'admission comprenant la présentation d'un exposé à partir d'un thème du domaine sanitaire et social et un entretien de motivation.

Les titulaires du DE d'auxiliaire de puériculture, du DE d'accompagnant éducatif et social, de la mention complémentaire Aide à domicile, du DE d'ambulancier, ou du Titre professionnel d'assistant de vie aux familles, ou ayant validé la première année d'étude conduisant au DE d'infirmier sont dispensés de l'épreuve écrite d'admissibilité.

Les titulaires des baccalauréats professionnels « Accompagnement, soins et service à la personne » (ASSP) et « Services aux personnes et aux territoires » (SAPAT) bénéficient de dispenses de formation et d'une procédure de sélection particulière sur dossier puis entretien. Les candidats titulaires d'un de ces bacs pro doivent représenter au minimum 15% de la capacité d'accueil autorisée.

Les poursuites d'études

S'il est bachelier, un aide-soignant peut poursuivre sa formation et préparer le DE d'infirmier accessible sur dossier via la plateforme Parcoursup.

S'il n'est pas titulaire du bac mais qu'il a 3 années d'exercice professionnel, il peut passer des épreuves de sélection spécifiques pour intégrer la formation conduisant à ce DE.

Exemples de métiers

Publicité

Où se former ?

  • Page 2/24