La scolarité en collège et lycée

A chaque étape de la scolarité, en fonction des besoins et du handicap de chaque élève, des parcours personnalisés lui sont proposés. En 2015, plus de 12 000 élèves en situation de handicap sont scolarisés dans l’académie d’Aix-Marseille en milieu ordinaire (Enquête DGESCO/DEPP n°3 et 12 - 2014-2015).

Handicap au niveau collège et lycée

La scolarisation individuelle

Elle concerne la majorité des élèves handicapés. Ceux-ci sont scolarisés dans leur classe de référence et selon la nature et la gravité de leur handicap, peuvent bénéficier d’aménagements et/ou d’une aide humaine avec un AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap).

Témoignage de Mamadou, AESH au Lycée Paul Cézanne, Aix-en-Provence

" Étudiant en BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse de l’éducation populaire et du sport), j’ai été recruté par Pôle Emploi à ce poste d’AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire, nouvellement appelé AESH). Arrivé en mars 2015, j’ai rencontré Léo et sa mère, et pris connaissance de son handicap. Il est dyslexique, dysorthographique et dyspraxique, avec des problèmes de concentration. J’ai suivi une formation en cours d’exercice sur toutes les formes de handicap auxquelles un AVS peut être confronté. Mon rôle auprès de Léo pendant les cours, est de l’aider à prendre des notes, à s’organiser, à se repérer et de le recentrer car il a tendance à décrocher. Je l’aide aussi à lire et interpréter les documents et je demande aux professeurs d’agrandir les textes pour lui. J’utilise des codes couleurs et des numérotations, toujours les mêmes, pour que Léo s’y retrouve. Mon objectif est que Léo devienne autonome ; j’ai mis en place cette méthodologie pour qu’il puisse à terme, faire ses fiches de cours et réviser tout seul. Je l’assiste depuis 2 ans, cette année 15 heures par semaine et il a fait de grands progrès. Je communique avec ses enseignants sur son handicap, ça se passe très bien. Nous réfléchissons notamment sur l’aménagement des examens auquel il a droit. Léo est passionné de sciences, il a une grande culture générale, il est très bien intégré à la classe et n’a aucun problème de comportement. Il m’a d’ailleurs posé des questions sur les écoles d’ingénieur ! "

Les dispositifs collectifs ouverts : ULIS 

Les élèves handicapés, inscrits dans leur classe de référence, peuvent, lorsque le besoin s’en fait sentir, bénéficier d’un enseignement adapté au sein d’une Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (ULIS).

 

Témoignage de Mme Garcia Leonetti, enseignante coordinatrice en ULIS Lycée, LP Emile Zola - Aix en Provence

« L’ULIS Lycée permet aux élèves, soit d’acquérir un diplôme CAP ou Bac pro, soit de valider des compétences professionnelles permettant de s’insérer dans le milieu de travail ordinaire. C’est un dispositif qui comprend 10 élèves maximum et qui permet une grande agilité dans son fonctionnement : tout est individualisé pour répondre aux besoins de chacun. Depuis 2015, les élèves sont inscrits en 1re année de CAP ou en 2de pro pour poursuivre une scolarité à temps plein ou à temps partiel selon leur PPS. Ils rejoignent le dispositif ULIS à certains moments, pour un accompagnement individuel, quand leur emploi du temps le permet ou pour un suivi particulier. Au lycée Zola, nous organisons le jeudi après-midi un temps de regroupement collectif, pour réaliser tous ensemble des projets à dominante professionnelle ou culturelle. Cette année nous allons créer une association. L’année dernière, dans le cadre «d’entreprendre pour apprendre», notre mini-entreprise de fabrication et vente de sacs a été une pleine réussite. Nos élèves font preuve d’une grande autonomie ! Notre ULIS fonctionne en réseau d’établissements, c’est-à-dire que les élèves suivent une formation dans un lycée professionnel du bassin et ont un temps de consolidation à l’ULIS de Zola. Par exemple, Rémi prépare un CAP vente au LP Gambetta à Aix en Provence, Julien au LP Vauvenargues, d’autres en petite enfance, restauration, gestion administration… » 

Les établissement médico-sociaux

Au cours de son parcours de formation, l’élève en situation de handicap peut nécessiter une prise en charge globale plus importante. Il peut alors être orienté par la MDPH, en accord avec sa famille, vers un établissement médico-social à temps plein ou à temps partiel. Il poursuivra sa scolarité dans une Unité d’Enseignement (UE). En 2015, 3 500 élèves sont scolarisés en UE. 

 

Témoignage de Jean, chef de service au Sessad (Service d’éducation spécialisée et de soins à domicile) Sesame - Aix-en-Provence

« L’avantage de notre Sessad, c’est que nous sommes tous des professionnels spécialisés dans le handicap moteur. Nous formons une équipe pluridisciplinaire, composée d’un médecin, une kinésithérapeute, un orthophoniste, une psychologue, une ergothérapeute, une psychomotricienne et des éducateurs spécialisés. La coordination de nos interventions est indispensable, afin de proposer un programme global de rééducation et de soutien. La prise en charge par le Sessad est donc très complète et gratuite pour les familles. Nos interventions peuvent se faire en partie sur le temps scolaire. Nos éducateurs spécialisés apportent aussi un soutien important, ils observent et évaluent le jeune dans son environnement quotidien pour le maintien de la scolarité. Ils sont proches des enseignants et des assistantes de vie scolaire, ils répondent à leurs interrogations et les conseillent. Les enseignants sont favorables à ce suivi en milieu scolaire ordinaire, car ils se sentent épaulés. » 

Imprimer