Où sont les filles ? Les métiers techniques et industriels recrutent !

Les filles sont nombreuses à entreprendre et à réussir des études supérieures, mais elles sont sous représentées dans les domaines industriels. Il reste encore quelques bastions à conquérir.

Où sont les filles, les métiers techniques et industriels recrutent article

Les femmes sous-représentées dans les métiers d'ingénieurs et cadres

Catherine Marry, sociologue émérite au CNRS, qui mène des recherches depuis longtemps sur la mixité dans les métiers, constate que certains métiers sont encore sous représentés par les femmes : les métiers d’ingénieurs et cadres dans l’industrie, notamment dans le bâtiment et travaux publics, dans la recherche et développement en chimie, biologie, l’énergie et le nucléaire, et dans l’informatique et les mathématiques.Par ailleurs, certains métiers longtemps inaccessibles aux femmes, comme commissaire de police, exigeant port d’armes et concours de haut niveau voit son quota de femmes grandir de plus en plus. La très bonne réussite des femmes au concours de commissaire a même engendré des changements dans les exigences de taille et de masse corporelle afin de favoriser les hommes (alors qu’on dénombre seulement 14% de femmes dans la police à tous niveaux de postes).Depuis quelques années on constate un renversement de genre dans les métiers à hauts niveaux de qualifications, comme les médecins, enseignants, journalistes, avocats, magistrats, notamment.Les métiers à « connotation compassionnelle », comme infirmière (15% d’hommes seulement), assistante sociale, aide-soignante, aide à domicile, assistante maternelle ou secrétaire, restent toujours extrêmement féminisés. Quant aux métiers nécessitant des techniques, des outils ou machines, ils sont connotés comme étant masculins (sauf les machines à écrire d’antan, connotées féminines).

Pourtant des opportunités de carrière s'ouvrent aux femmes dans l’industrie, même si ce secteur ne représente que 9% de l’activité économique en PACA.

Seulement 29 % des femmes travaillent dans l'industrie. Pourtant ce secteur s'est beaucoup mécanisé et demande moins de force physique qu'auparavant.

On note que les femmes sont plus dans des postes d’encadrement que d’ouvrière. Jules Telliez, du GEIQ Industrie, explique que les femmes ne sont pas encore assez sensibilisées sur les opportunités de carrières qui leurs sont offertes.

Une méconnaissance des opportunités de carrières

Jules Telliez, du GEIQ Industrie, explique que les femmes ne sont pas encore assez sensibilisées sur les opportunités de carrières qui leurs sont offertes. 

Où sont les filles, les métiers techniques et industriels recrutent

Par exemple des postes d’usinage et de soudeur, sont ouverts aussi aux femmes qui veulent se reconvertir professionnellement. Dans le domaine du BTP, une entreprise sur deux est co-pilotée par une femme, et c’est souvent un couple qui fait marcher l’entreprise, l’homme étant le plus souvent dans la partie technique et manuelle et la femme à la gestion de l’entreprise. C'est le constat que fait Isabelle Lonchampt, gérante de Gardanne Travaux industriels, représentant la FBTP 13. Les avancées sont considérables en matière de développement de l'emploi des femmes salariées dans ce secteur. Dans un avenir proche, 40 % des entreprises vont être à la recherche de successeurs pour reprendre la tête des entreprises, à cause de départ à la retraite.En ce qui concerne le domaine de l’énergie, Patricia Schindler, de l'association WIN France PACA, constate qu’à EDF, les femmes sont moins nombreuses dans la filière nucléaire que dans la moyenne de l'industrie. Cependant, sur les 23 000 salariés « nucléaires » de cette entreprise, la part des femmes a augmentée de 13 % à 17 % en cinq ans, tandis que chez Areva on compte 26% de femmes. WIN PACA est née de la volonté de femmes travaillant dans les métiers du nucléaire et qui souhaitent faire découvrir leur passion à d'autres. Élèves, étudiantes, ou femmes éloignées du marché de l'emploi, cette association peut les accompagner à travers plusieurs types d'actions (sensibilisation, mentoring…) afin d'accéder à ces métiers.

Où sont les filles, les métiers techniques et industriels recrutent

Pour accompagner l’accès aux métiers industriels, il faut agir sur les représentations des métiers au collège et au lycée c’est pourquoi l’association Face Sud Provence, promeut les métiers technologiques dans les classes à la demande des enseignants. Par exemple le projet WI-FILLES en partenariat avec l’école EPITECH va travailler avec des filles de 2de pour faire connaitre les métiers scientifiques en général et plus particulièrement ceux de l’informatique et des mathématiques.

Parmi les métiers en tensions répertoriés en région PACA, 15 sont jugés prioritaires, des postes sont et seront donc à pourvoir pour les personnes qualifiées hommes ou femmes qui se tourneront vers les métiers suivants (sur 10 ans, à cause de départ à la retraite entre autres) :

  • boucher
  • Chaudronniers, métalliers, traceurs, serruriers, forgerons
  • cuisiniers
  • dessinateurs en BTP
  • dessinateurs en mécanique et travail des métaux
  • infirmiers
  • ingénieurs et cadres d’études, recherche et développement en informatique
  • ouvriers qualifiés travaillants par enlèvement du métal
  • représentants auprès des particuliers
  • surveillants d’établissements scolaires
  • techniciens et agents de maitrise de la maintenance et de l’environnement
  • techniciens et chargés d’études du BTP
  • techniciens d’étude et de développement en informatique
  • techniciens des services comptables et financiers
  • télévendeurs

Sources : ORM PACA, conférence du 5 avril 2018 sur la mixité dans les métiers techniques et industriels.

Imprimer