Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Les métiers du paramédical

Orthoptiste

Spécialiste du dépistage, de la rééducation et de la réadaptation oculaires, l'orthoptiste intervient sur prescription médicale d’ophtalmologistes, pédiatres ou généralistes. Ce professionnel effectue des examens et bilans des troubles détectés et élabore un protocole d’exercices adaptés.

orthoptiste

L'orthoptiste intervient à la demande d'un médecin spécialiste (l'ophtalmologiste) pour mesurer, par exemple, le champ visuel ou dépister des strabismes. Diagnostiqués à temps, de nombreux troubles visuels (fatigue oculaire, strabisme) peuvent être corrigés par des exercices de rééducation.  C'est pourquoi les enfants constituent les plus nombreux patients dans les salles d'attente. Les adultes, eux, sont pris en charge à la suite d'accident ou de maladie responsable de la perte partielle de la vue. Et, de plus en plus fréquemment, pour des problèmes de fatigue oculaire liée au travail sur écran d'ordinateur. L'orthoptiste mesure l'acuité visuelle et la capacité d'accommodation, et observe la mobilité des globes oculaires. Il s'agit ensuite de rééduquer la vision, par une gymnastique destinée à renforcer la musculature de l'œil.

Les postes en centre hospitalier, de rééducation ou en dispensaire sont rares, 75 % des orthoptistes exercent en libéral dans un cabinet individuel ou de groupe ou comme salarié (établissements de soin, cabinets médicaux). Certains font des vacations à l'hôpital en plus. L'installation à son compte demande une mise de fonds très importante qu'il n'est pas facile de rentabiliser.

Après le bac

Le certificat de capacité d’orthoptiste est obligatoire pour exercer le métier. Reconnu au grade de licence, il se prépare en 3 ans après le bac. Au programme : anatomie, physiologie de l’œil, pathologies du système visuel, psychologie, optique, instrumentation, méthodes d’examen, techniques rééducatives.  Ce certificat de capacité  forme à la réalisation d'actes de réadaptation destinés à traiter les anomalies fonctionnelles de la vision (strabisme, insuffisance de convergence, amblyopie fonctionnelle...). Sur prescription médicale, l'orthoptiste établit un bilan qui comprend : le diagnostic, l'objectif et le plan de soin. Son travail de rééducation repose sur des actes choisis pour chaque patient et des techniques appropriées.

Lieu de préparation dans l’académie de Montpellier 
Il est préparé à l’université de Montpellier au sein de l’UFR de Médecine : 25 places disponibles, les inscriptions à la sélection sont en général au mois de janvier et les épreuves écrites d’admissibilité au mois d’avril.

Christelle Torterat, rédactrice Onisep Occitanie

À lire aussi