216 nouvelles formations en Nouvelle Aquitaine à la rentrée

Une nouvelle carte des formations professionnelles initiales, par la voie scolaire et par apprentissage va voir le jour à la rentrée.

nouvelles-formations

216 nouvelles formations en Nouvelle-Aquitaine à la rentrée : la carte des formations professionnelles évolue pour toujours mieux accompagner les jeunes dans un parcours de réussite

C'est une toute nouvelle carte des formations professionnelles initiales, par la voie scolaire et par apprentissage, qui sera proposée à la rentrée 2017.

Il est ainsi proposé d'ouvrir 216 formations dans les lycées et CFA de la Nouvelle-Aquitaine :

  • 82 formations sous statut scolaire,
  • 134 formations par apprentissage dont 83 en mixité de publics (élèves ou apprentis en formation initiale sous statut scolaire ou par apprentissage et/ou de stagiaires de la formation continue).

Le coût budgétaire est évalué à 5,5 millions d'euros.

En Haute-Vienne quatre ouvertures :

- le CFAI Turgot de Limoges ouvre deux mentions complémentaires, une de niveau V « soudage » et une de niveau IV « technicien soudage » en mixité de public au lycée Edouard Vaillant à Saint-Junien qui assure la formation des apprentis. Elles répondent à un besoin des entreprises, complètent l'offre de formation du CFAI et du lycée, et sont la concrétisation d'un partenariat amorcé depuis plus de trois ans entre le lycée disposant des plateaux techniques et des compétences pédagogiques, le CFA Moulin Rabaud à Limoges porteur de la section « métiers divers » et le CFAI ;

- un BTS « pilotage des procédés » au lycée Raoul Dautry de Limoges ; il s'agit de la première ouverture en Nouvelle-Aquitaine de cette formation récemment créée. Les titulaires du BTS pourront piloter et améliorer la production d'un atelier, d'une unité de fabrication ou de conditionnement, et les entreprises ont besoin de tels techniciens pour la conduite de leurs lignes de production ou l'encadrement des personnels de production ;

- une formation complémentaire d'initiative locale de niveau IV « fibre optique et câblage réseaux très haut débit » au lycée Maryse Bastié de Limoges. Le déploiement des réseaux de nouvelle génération à très haut débit, principalement à partir de la fibre optique, représente un enjeu industriel et économique majeur en termes de développement d'activités et d'emplois.

Source : https://www.nouvelle-aquitaine.fr/communiques-presse/216-nouvelles-formations-en-nouvelle-aquitaine-rentree-exemples-en-haute-vienne.html

Imprimer