La semaine européenne du développement durable du 30 Mai au 05 juin 2017

La Semaine Européenne du développement durable (SEDD), qui a lieu chaque année du 30 mai au 5 juin, a pour objectif de faciliter les différentes formes de mobilisation concrètes, individuelles et collectives, afin de promouvoir le développement durable et de sensibiliser à ses enjeux. Pour son édition 2017, la SEDD contribue à faire connaître les 17 objectifs de développement durable, feuille de route universelle du développement durable à l'horizon 2030.

Affiche dev durable 2017

2

www.education.gouv.fr/cid59672/semaine-europeenne-du-developpement-durable.html&xtmc=durable&xtnp=1&xtcr=13

 

L’économie verte

Les métiers verts sont des métiers dont la « finalité et les compétences mises en œuvre contribuent à mesurer, prévenir, maîtriser et corriger les impacts négatifs et les dommages sur l’environnement ». Ils regroupent les métiers « traditionnels » de l’assainissement et du traitement des déchets, du traitement de la pollution, de la production et distribution d’énergie et d’eau et de la protection de la nature. Ils font appel à tous les niveaux de qualification. 

Les métiers verdissants sont des métiers dont la « finalité n’est pas environnementale, mais qui intègrent de nouvelles compétences pour prendre en compte de façon significative et quantifiable la dimension environnementale dans le geste métier ». Ils regroupent des métiers beaucoup plus variés que les métiers verts, liés à l’agriculture, l’entretien des espaces verts, l’industrie, le tourisme, l’architecture et le BTP, la recherche, etc.

Infos recueillies sur le site du Ministère : www.developpement-durable.gouv.fr

Maisons écologiques, normes imposées aux entreprises, récupération d'énergie... l'environnement s'invite partout dans la vie économique. Si les jeunes rêvent d'emplois en pleine nature, c'est dans la gestion des déchets, le traitement des eaux et la dépollution des sols que l'on embauche le plus.

www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Des-metiers-par-secteur/Environnement

 

FOCUS sur un métier d’avenir :

Consultant ou consultante RSE/Développement durable

3

 

Le développement durable est dans tous les esprits. C'est pourquoi les spécialistes dans ce domaine sont recherchés par les entreprises, les administrations mais aussi les collectivités territoriales qui souhaitent rationaliser leurs dépenses ou établir une " comptabilité carbone " permettant d'évaluer l'engagement des fournisseurs dans ce domaine ou de s'améliorer sur le plan écologique.

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable. La démarche consiste pour les entreprises à prendre en compte les impacts sociaux et environnementaux de leur activité pour adopter les meilleures pratiques possibles et contribuer ainsi à l'amélioration de la société et à la protection de l’environnement. La RSE permet d'associer logique économique, responsabilité sociale et éco responsabilité. 

Les consultants peuvent être chargés de revoir l'ensemble de la consommation d'énergie d'une entreprise, de rationaliser l'usage des photocopieurs d'un service administratif ou de trouver une filière de traitements des déchets d’une usine de production dans le recyclage par exemple. Ils procèdent d'abord à un audit pour évaluer et quantifier, avant de pouvoir donner des pistes d'amélioration.

L’action peut s'arrêter à ce rôle de conseil ou aller jusqu'à la prescription et la mise en place (voire la conception) de nouveaux outils ou matériels. Ils seront souvent chargés de faire passer ses solutions auprès du personnel ou de mettre l'entreprise en conformité avec la législation en matière de développement durable, de sélectionner des fournisseurs ou encore d'établir le bilan carbone d'un service.

Il n'existe pas de cursus en tant que tel, mais un diplôme de niveau bac + 5 (Master ou diplôme d’ingénieur) avec des compétences en management, en ingénierie et en développement durable est apprécié des employeurs.

Exemple : Master économie appliquée spécialité management de l'environnement et du développement durable (Université de Rouen).

 

ZOOM sur quelques formations dans nos régions:

BAC PRO Gestion des pollutions et protection de l’environnement (LP D. Jean-Joseph à Fort de France).

Etre capable de prendre en charge des chantiers dans les secteurs de l'assainissement, du nettoyage de sites industriels et de la dépollution des sites naturels pollués. Organiser des chantiers (durée, méthode, matériels, matériaux, personnel), les mettre en place et en assurer le suivi. Les enseignements de sciences et technologies de la protection de l'environnement donnent les capacités de contrôler ou d'expertiser l'application des réglementations, la gestion des risques, la maîtrise de la qualité. Evaluer les pollutions et les nuisances sur les écosystèmes et proposer des actions préventives et correctives.

 

BAC PRO Hygiène, propreté, stérilisation (LP D. Jean-Joseph à Fort de France).

Exercer dans les secteurs de la propreté, de l'hygiène et de la stérilisation. Organiser des interventions : analyse et planification des opérations, gestion des ressources matérielles, mise en œuvre des plans de prévention, prise en compte des contraintes économiques… Elaborer et mettre en œuvre des procédures et modes opératoires : maîtrise des opérations de stérilisation, maîtrise des techniques d'entretien et de remise en état y compris en milieux sensibles.

4

 

BTS Bio-analyses et contrôles (Lycée Bellevue à Fort de France)

Contribuer à l'élaboration, à la mise en œuvre et au suivi d'une production. Ces activités impliquent la manipulation de produits chimiques ou biologiques ainsi que l'utilisation d'appareils de laboratoire. Elles font appel aux techniques relevant des domaines de la biochimie, microbiologie, immunologie et biologie moléculaire ou cellulaire. Les débouchés se situent principalement dans les laboratoires de contrôle, recherche, développement et production de l'industrie agroalimentaire, pharmaceutique et cosmétique.

 

BTS Métiers de l’eau (Lycée J. Pernock au Lorrain)

Travailler dans le secteur du traitement, de la distribution, de l'assainissement et de l'épuration des eaux. Posséder les compétences nécessaires pour encadrer une équipe et assurer la gestion technique des installations. Prendre en charge l'exploitation d'un réseau afin que l'eau distribuée soit à la fois de bonne qualité et disponible en quantité suffisante. Organiser des opérations de maintenance, contrôler le déroulement de la production, intervenir en cas de problème, identifier la qualité de l'eau et donner des consignes de traitement à effectuer en fonction des installations. Le diplômé ou la diplômée peut exercer sa profession dans le cadre des collectivités territoriales, des sociétés distributrices ou utilisatrices d'eau, des bureaux d'études et des équipes de recherche, des fournisseurs de matériel et des administrations et agences spécialisées. Assumer les fonctions suivantes : gestion technique des ouvrages (conduite et régulation des installations, exploitation des réseaux, maintenance), encadrement-animation, communication-conseil, gestion de l'information, étude et développement techniques, assurance de la qualité.

5

 

BTS Métiers des services à l’environnement (LP D. Jean-Joseph à Fort de France).

Réaliser des prestations de services dans les domaines de la propreté, de l'hygiène des locaux et des équipements, de la propreté urbaine, de la gestion des déchets et de l'assainissement. Outre la recherche et la négociation de marchés, concevoir un produit adapté aux besoins d'un client, organiser le travail sur site et contrôler la qualité du service. Les connaissances acquises dans le cadre du BTS permettent de gérer les moyens d'exploitation (budget, comptes…) et de production (personnel, matériel…). Les enseignements dispensés donnent les capacités pour diriger une opération exceptionnelle, urgente ou délicate (catastrophe écologique, site difficilement accessible…).

 

DUT Hygiène, sécurité, environnement (IUT de Martinique à Schœlcher)

Les titulaires de ce DUT sont des spécialistes de la gestion des risques, de la santé et de la sécurité au travail ainsi que de la protection de l'environnement, au sein d'entreprises et administrations. Dans l'industrie ou dans le secteur public, veiller à la sécurité du personnel et des installations (chaufferies, installations électriques, installations de ventilation, d'aération, de gaz médicaux…) et contribuer à l'amélioration des conditions de travail. Les connaissances scientifiques et technologiques acquises au cours de la formation permettent d'identifier un risque (incendie, pollution…), de l'analyser, de mettre en place des mesures préventives et de vérifier leur efficacité. Informer le personnel et organiser des stages de sensibilisation à la sécurité.

 

Licence Géographie et aménagement, Parcours Sociétés et environnement (Université des Antilles Pôle Martinique à Schœlcher)

Cursus destiné à l’étudiant ou l’étudiante souhaitant s’orienter vers la recherche et travailler dans des bureaux d’études, des collectivités territoriales ou encore dans les métiers d’expertise, notamment en matière d’aménagement lié à l’environnement.

 

Licence pro Métiers de la biotechnologie (IUT de Martinique en partenariat avec le CFA de la CCIM à Schœlcher)

L’objectif est de former des femmes et des hommes assistants d’ingénieurs ou cadres intermédiaires capables de s’adapter aux différents aspects de la biotechnologie et de la mettre en œuvre dans le domaine de la santé, de l’agroalimentaire et de l’environnement, dans les grandes, moyennes ou petites entreprises.

 

Licence pro Protection de l’environnement spécialité aménagement et gestion des ressources en eau en milieu tropical (Université des Antilles Pôle Martinique et CNAM Martinique en partenariat avec le CFA Agricole du François)

L’objectif est de maîtriser les nouvelles technologies relatives à l’amélioration de la qualité de l’eau en milieu tropical, la gestion des milieux insulaires littoraux et marins et de savoir répondre aux demandes d’un marché en pleine évolution.

 

Master Ecologie, Spécialité Ecosystèmes tropicaux naturels et exploités (Université des Antilles Pôle Guadeloupe à Pointe à Pitre)

Les ressources pédagogiques

CANOPE Martinique propose au prêt des expositions. www.cndp.fr/crdp-martinique

6

 

Le développement durable - Expositions de Yann Arthus-Bertrand

7

8

Le Carbet des Sciences Martinique

www.carbet-sciences.net/index.php?id_rubrique=108

9

 

Les Ateliers Scientifiques du Carbet des Sciences :

-          Les énergies durables

Le vent, le soleil, la mer... A partir de 8 ans.

L’énergie durable est l’énergie capable de répondre aux besoins du moment présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. Dans les sources d’énergie durable, on classe habituellement toutes les sources d’énergie renouvelable, comme l’hydroélectricité, l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie de la houle, l’énergie géothermique, l’énergie issue de la biomasse ou encore l’énergie marémotrice. 

Cet atelier reprend ces principales notions et approfondit les différentes énergies dites « durables » !

-          Tri sélectif et recyclage

Quels déchets ? Quelle poubelle ? A partir de 8 ans.

Cet atelier permet d’identifier les catégories de déchets, leur processus de fabrication et de traitement. Ainsi informé, le public peut adopter une attitude citoyenne face à la protection de l’environnement et à la gestion des déchets.

Les publications de l'ONISEP

10

Du bac pro au diplôme d'ingénieur, le lecteur découvrira différents parcours de formation conduisant aux fonctions de techniciens ou aux études et à la gestion de projets…

 

11

Tout savoir sur les métiers de la propreté et des services associés

Imprimer

À lire aussi

Sur le même sujet