L’orientation en 3e : deux PsyEN témoignent

L’année de 3e est une année importante pour les collégiens qui doivent se préparer à poursuivre leurs études en voie générale, technologique ou professionnelle. Coralie et Monique, deux psychologues de l’Education nationale "éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle", nous livrent leur expérience.

Interview PsyEN

Les ateliers collectifs

Coralie et Monique, psychologues de l’Education nationale ont mis en place des ateliers collectifs et un suivi individuel dans leurs collèges. Les familles sont également reçues en entretien et bénéficient de séances d’informations. Ces ateliers ont pour objectif d’aider les élèves à parler d’eux et à exprimer ce qu’ils ressentent pour alimenter leur réflexion et motiver leur implication dans la construction de leur projet d’orientation.

Zoom sur les thématiques des ateliers

Coralie et Monique ont conçu ensemble plusieurs types d’ateliers.

"Les ateliers profitent à tout le monde..."

Pour Coralie : "Les ateliers profitent à tout le monde, même à ceux qui ne s’expriment pas." Dans le cadre de l’atelier Philo, "les élèves qui ont le plus de mal à se représenter leur scolarité sont en général ceux qui sont le plus en difficulté… Les réticences de certains élèves à s’exprimer viennent aussi du fait qu’ils sont peu habitués à ce qu’on leur demande leur avis." Les ateliers facilitent souvent la prise de rendez-vous individuel. Les élèves en comprennent davantage l’intérêt et se sentent plus en confiance pour rencontrer un psychologue…

Dans le collège de Monique, le "Parcours avenir" est le thème présenté à l’oral du brevet. Elle observe en tant que jury que : "certains élèves qui ne s’étaient peu exprimés lors des séances, montrent pendant l’oral qu’ils se sont appropriés des réflexions et des notions échangées pendant les ateliers."

 

Les entretiens individuels avec les élèves 

Pour les deux PsyEN, les entretiens individuels occupent une grande partie du temps dédié à l’accompagnement des élèves de 3e. "En début d’année, je privilégie plutôt les élèves fragiles qui me sont adressés par les professeurs principaux", nous précise Coralie. "Néanmoins, il reste toujours des situations qu’il faut traiter en urgence en fin d’année".

"Je ne sais pas quoi faire" et "Quels lycées choisir ?" sont les questions qui reviennent fréquemment en entretien. Les élèves sont particulièrement inquiets de choisir un bon lycée pour leur poursuite d’études, notamment en 2de générale et technologique.

 

L’accompagnement des familles

Les familles sont également reçues en entretien, avec ou sans leur enfant, et bénéficient de séances collectives d’information sur les filières après la 3e. Les questions concernant la voie professionnelle sont très nombreuses, particulièrement celles sur les poursuites d’études et les débouchés possibles.

Coralie déplore que "les séances d’informations ne profitent pas toujours aux parents qui en auraient le plus besoin. Ceux qui assistent aux réunions sont souvent déjà très investis dans la scolarité de leurs enfants…".

Une collaboration entre professionnels

Le travail en équipe est important pour analyser au mieux les besoins de chaque élève et proposer des projets innovants aux établissements. Coralie et Monique conçoivent tous leurs ateliers ensemble, avec le soutien de leur directrice de CIO et s’appuient sur leur expertise en psychologie de l’adolescent. Monique construit également ses ateliers en collaboration avec la principale, les professeurs principaux et la professeure documentaliste du collège.

Le réseau Handicap Orientation (RHO)

Logo du réseau handicap orientation de l'académie de Paris

Monique fait partie du Réseau Handicap Orientation (RHO) de l’académie de Paris, constitué de six PsyEN  appartenant à trois CIO : CIO ouest, ouest 3 et Sud.

Il s’agit d’un service de conseil et d’accompagnement des jeunes handicapés et/ou malades et de leurs familles.

  • Consulter notre article sur le RHO.

Imprimer