L'Ecole de production de Quiévrechain : Faire pour apprendre

A Quiévrechain, l’école privée de Production Environnement Durable fonctionne selon le principe de l’Ecole - Entreprise. L’apprentissage des gestes professionnels se fait en répondant à de véritables commandes de clients.

EcoledeProductiondeQuiévrechain

Repartir dans une logique de confiance en soi, valoriser les efforts et les capacités pour aider les jeunes à intégrer progressivement la vie professionnelle et la vie d'adulte : c’est l’objectif de ces écoles de Production. Un maillon indispensable pour de nombreux jeunes qui ont décroché du système scolaire traditionnel.

École de production, ça veut dire quoi ?

Directrice Quiévrechain

Visite guidée de l’école de Production à Quiévrechain avec la directrice Madame Houdart.
Ouverte depuis 2012, ses locaux se situent depuis un an dans l’ancien collège de Quiévrechain. Elle est spécialisée en menuiserie - construction Bois

"Les élèves réalisent de vraies commandes passées par de vraies entreprises. Ils sont encadrés par des professionnels pour les cours professionnels."

Comment est né ce concept ?

La fédération nationale des Écoles de production (FNEP) a été créée à Lyon fin 19e siècle sur le concept "il faut pratiquer pour apprendre son métier".

Le concept de faire pour apprendre repose sur la bienveillance mais aussi l’exigence car les élèves travaillent pour de vraies entreprises. La commande doit être bien faite et avec le respect des délais.

Les professeurs sont là pour accompagner le jeune, on travaille le savoir-être, le respect d’autrui, l’esprit d’équipe. Le secret de la réussite repose sur des petits effectifs, un encadrement par un maître professionnel et un suivi individuel, personnalisé via un livret de compétences.

Il existe 26 écoles en France, dans plusieurs domaines d’activité : restauration bois, métallurgie, mécanique, production, électricité…

 

 
3 écoles en Hauts-de-France :

École adossée à l’ICAM : ferronnerie métallurgie (formant aux métiers de tourneur-fraiseur et de serrurier)

EPPED à Quiévrechain : menuiserie construction bois 

EPAL à Lens : mécanique automobile
 

 

Quel est le profil des élèves ?

"La grande majorité des élèves que nous formons sont des élèves avec des difficultés scolaires et souvent avec un contexte personnel compliqué ayant besoin d’un autre modèle pédagogique éducatif.
Nous travaillons avec des petits effectifs : 12 élèves maximum en 1re et en 2e année
Ce que nous recherchons ce ne sont pas les résultats scolaires mais bien des élèves motivés et volontaires."

Il faut être intéressé par le travail du bois et être manuel, vouloir se servir de ses mains de façon concrète.

Comment viennent-ils à vous et y a –t-il une sélection ?

"Dans la plupart des cas, ce sont les collèges des environs, les missions locales ou la Direction de la Protection judiciaire de la Jeunesse (DPJJ) qui nous contactent.

Nous organisons une journée portes ouvertes le 26 mai, c’est à cette date que se font les pré-inscriptions. Les élèves découvrent la formation et l’école dans le cadre d’une semaine d’immersion ; ils suivent le même programme que les élèves en formation.
C’est à cette occasion que l’équipe éducative décèle ceux qui accrochent ou pas. On voit très vite la petite étincelle dans leurs yeux pour ceux qui ont le déclic."

   

Grégory, élève de 3e

La motivation est aussi le moteur de Grégory, élève de 3e qui est en stage actuellement dans l’école. Pour lui, c’est sûr c’est cette école qu’il veut faire après avoir terminé son année de 3e : "le bois, tout me plaît… Il faut être patient, savoir se servir de ses mains". C’est le principal de son collège qui lui a parlé de cette école. Depuis, il n’a qu’une hâte intégrer l’école, travailler dans les ateliers, passer son CAP et travailler.

 

Pour quel diplôme ?

L’école est spécialisée dans la menuiserie et la construction bois. Les élèves préparent le CAP Constructeur Bois. Ils suivent les commandes de A à Z : de l’élaboration des devis jusqu’à la pose sur place des constructions..

"Ce que nous recherchons, c’est la volonté et la motivation.

Il est possible également aux collégiens des établissements alentours de faire des stages tout au long de l’année pour découvrir l’école, son fonctionnement et le métier du bois."

BatimentOssatureBois

Comment s’organisent les cours ?

En atelier : les élèves sont encadrés par deux professionnels du bois et une assistante formatrice qui est elle-même une ancienne élève qui a eu son CAP et qui a été recrutée en contrat avenir.
Les cours sont organisés avec 2/3 en atelier (22h), 1/3 enseignement général (11/12h)

L’enseignement général : français, Mathématiques, technologie, sciences physique, histoire-géographie, EPS, prévention santé environnement. les cours sont donnés par des bénévoles (anciens chefs d’établissement, professeurs à la retraite). Ils travaillent sur les difficultés des élèves.

En 2e année, les jeunes effectuent un stage dans une entreprise pour qu’ils aient une expérience supplémentaire.

L'accompagnement personnalisé

Les cours sont personnalisés au cas par cas.
Des cours de soutien sont proposés par une personne bénévole à la retraite. Rien n’est imposé, on part de la demande des jeunes. Ils ont tout à apprendre !

Un système de travail en binôme est mis en place entre un élève de 1re et un de 2e année qui amène son expérience et montre comment faire.
En cas de difficultés, les élèves peuvent préparer leur CAP en 3 ans."

Une accompagnante sociale est là tous les matins et répond aux difficultés que peut rencontrer le jeune.

 

Julian, 19 ans témoigne de son parcours

Julian EPPED

De l’envie et de la volonté, Julian n’en manque pas pour réussir ses projets : habitant à Denain, il part à 6h de chez lui et arrive tous les soirs à 18h ! Avec cette motivation il ne peut que réussir dans ses projets !

En quelle année de formation êtes-vous ?
en 1re année de CAP

Formation suivie avant d’arriver dans l’école de Quiévrechain ?
Avant, j’étais en bac pro Hôtellerie au LP Dampierre.

Comment avez-vous connu l’école ?
J’ai connu l’école par une association qui m’a parlé de cette école. J’ai fait un stage de découverte, ça m’a plus. Je suis revenu pour faire une semaine d’immersion

Décrivez nous une journée à l’école ?
On rentre, on se prépare et on rentre directement dans l’atelier et on travaille, sauf s’il y a des cours… La journée peut passer très vite comme très lentement

Qu’est-ce qui vous intéresse le plus dans cette formation ?
J’aime la pratique, manipuler. J’aime quand les réalisations sont bien grandes.

Quelles sont les qualités à avoir ou à développer pour réussir dans cette formation ?
Il faut avoir de la volonté, avoir envie, être très manuel.

Quel est votre projet ensuite : formation ? travail ?
Après je veux trouver un travail et après monter mon entreprise.

  

Retour des entreprises

"Les retours des chefs d’entreprise sont extrêmement positifs. Ils sont même étonnés car les élèves savent travailler sur tous types de machines, ils sont volontaires et ne rechignent pas au travail, au contraire !".

BarQuievrechain

Ce bar a été imaginé par une des élèves de l'école suite à un concours interne pour meubler le foyer des élèves.

Comment est financée l’école ?

"L’école de production est sous statut associatif. On dénombre 7 salariés : 3 professionnels en atelier (dont une accompagnante formatrice), l’accompagnante sociale, la secrétaire comptable, la femme de ménage et moi-même, directrice de l'école, plus des contrats aidés.
30 % du budget est financé par la production. Il faut toujours veiller à maintenir un équilibre : maintenir la qualité de l’enseignement en ne prenant pas trop de commande.

Nous pouvons depuis peu compter sur les fonds européens, le dossier vient d’être signé. Nous avons également la chance d’avoir des dons de la part de fondations et la taxe d’apprentissage."

Bourses

La scolarité est de 30 euros par mois mais les élèves bénéficient de la bourse sur critères sociaux, les familles ne déboursent rien. La cantine est prélevée directement sur la bourse.

Que font les jeunes leur diplôme en poche ?

"Certains jeunes poursuivent leur formation. Nous avons un jeune qui vient de poursuivre en CAP Couvreur. Il existe aussi des spécialisations en ossature Bois, les autres élèves s’insèrent dans la vie active."

Quelques exemples de réalisations

Quelques exemples de réalisations

Cliquez ici pour afficher le diaporama

Transat

Aussi beau que confortable, ce transat écolo vous attend pour un moment paisible de farniente à l’ombre d’un arbre...

Chalet de Noël

Ce magnifique chalet de Noël, vous l’avez peut-être aperçu au marché de noël de votre commune qui sait ?

Roulotte

Cette roulotte fera le bonheur des enfants, petits et grands et les transportera dans des épisodes de jeux qu’ils garderont en mémoire très longtemps.

Table

Magnifique table octogonale qui fera sûrement des jaloux dans votre entourage !

Maison enfant de jardin

Maquette d’une cabane pour enfants : interdit aux parents, y sont cachés tous leurs trésors les plus précieux…

Maquette pour construction Toyota

Contrat avec une grande société : maquette d’un chalet servant de hangar, réalisé et installé par les jeunes dans la prestigieuse société Toyota.

"Notre dernière réalisation : un bâtiment de repos pour le personnel des papillons blancs qui sera inauguré le 3 avril !
Les clients : ce sont les mairies, les associations, les entreprises et même les particuliers…
Prochain grand projet : une maison passive avec Immochan en 2019."

Et pour commander

Vous pouvez retrouver sur le site de l’école le catalogue qui répertorie les réalisations des jeunes : chalets de noël, tables de jardin, bancs…"
Et si une production vous intéresse : n'hésitez pas ! Cela contribue à la professionnalisation de ces jeunes !

Imprimer