Etudes et handicap à l'université

Picardie - Amiens / Publication : 10 janvier 2020
Le suivi des étudiants en situation de handicap existe depuis de nombreuses années à l'Université de Picardie Jules Verne. Nicolas Levieux, référent handicap, répond à nos questions.

Pouvez-vous présenter votre service ?

Le Service des Etudiants en Situation de Handicap (SESH) a pour mission d’assurer l’accueil et le suivi des étudiants en situation de handicap. Nous indiquons à ces derniers la démarche à suivre pour obtenir des aménagements et les informons sur leur mise en place.

Environ cent cinquante étudiants sont recrutés en tant que moniteurs chaque année. Une grosse moitié en tant que preneurs de notes : un étudiant valide prend les notes de cours d’un étudiant dans l'incapacité de le faire. Et une petite moitié de secrétaires d’examen recrutés pour rédiger la copie d’examen de leur camarade en situation de handicap qui en dicte le contenu. Par ailleurs, des étudiants relais handicap ont été recrutés afin d’informer leurs camarades sur la marche à suivre pour demander des aménagements. Nous disposons également de matériels adaptés que nous prêtons pour le suivi des cours et / ou la passation d'examen.

Enfin dans le cadre d’Aspie Friendly, un projet national dans lequel notre université est engagée, une réflexion est en cours sur la mise en place de dispositifs qui permettront aux étudiants autistes Asperger de bénéficier d’un accompagnement mieux adapté à leurs besoins.

 

À l’université, des aménagements de la scolarité sont-ils envisageables ?

Oui, et d’autant plus que la procédure à suivre a été simplifiée pour que les étudiants puissent obtenir des aménagements. Le nombre d'étudiants en situation de handicap progresse en moyenne de 15% par an et approchera 600 étudiants déclarés auprès des services compétents cette année.

Pour mieux accompagner ce public, un réseau de référents handicap a été mis en place. Il est composé de personnes-ressources au sein des composantes qui travaillent en lien avec le SESH. Par ailleurs, il faut signaler que les aménagements peuvent être mis en place pour une année universitaire ou pour la durée d’un cycle (licence, master ou doctorat), majorée d'un an en cas de redoublement.

 

À qui et à quel moment les demander ?

La demande d’aménagements peut être effectuée dès la rentrée universitaire. La prise de rendez-vous peut être anticipée dès l’inscription au mois de juillet pour les nouveaux bacheliers. La première étape est de prendre rendez-vous avec l’un des trois médecins du service de santé universitaire via le site internet Doctolib. A l’issue de la consultation, un document recensant les aménagements préconisés est remis à l’étudiant, qui bénéficie ensuite d'un entretien au SESH. Nous lui présentons alors la procédure administrative conduisant à la mise en place effective des aménagements et nous lui remettons le matériel préconisé par le médecin.

Enfin les aménagements proposés par le médecin sont communiqués aux directeurs et aux référents handicap de la composante dans laquelle l’étudiant est inscrit (UFR ou instituts). Suite à la validation de cette dernière, après discussion si nécessaire, un arrêté est alors édité et signé par le Président de l’Université.

Contacts :
- Tél : 03.64.26.83.18 et 83.19
- Mail : handicap-etudiant@u-picardie.fr
- Le SESH est situé au pôle Citadelle à Amiens, au deuxième étage du bâtiment A, consacré à la vie étudiante.

Des exemples d'aménagements à l'UPJV

Pour les cours, l’utilisation d’un enregistreur numérique et l’aide d’un preneur de notes sont les mesures les plus fréquentes. D'autres mesures peuvent être prises : gratuité des photocopies, accès à une place de stationnement…
Le temps majoré est la mesure la plus fréquemment appliquée pour les examens. D’autres possibilités existent comme la présence d’un secrétaire d’examen pour la rédaction de la copie, par exemple.
Des mesures spécifiques peuvent être prises pour adapter le suivi des cours (emploi du temps modulé par exemple) ou la passation des examens (examen d’anglais uniquement à l’oral pour les étudiants dyslexiques).
Le matériel dont dispose le SESH est composé d’ordinateurs portables, d’enregistreurs numériques, de loupes électroniques, de stylos numériques, de casques anti-bruit ou encore de pupitres. Ils sont prêtés pour le suivi des cours et/ou la passation des examens selon les besoins de l’étudiant.

Au Forum du lycéen à l'étudiant, rencontrez les représentants des différents établissements de formation du supérieur. Ils vous mettront en contact avec leur référent handicap. Rendez-vous sur le stand du Crous, Espace Vie de l’étudiant, pour connaître les appartements aménagés au sein des résidences universitaires.

À lire aussi

Sur le même sujet

  • www.onisep.fr : rubrique Handicap. A découvrir "Histoires d'avenir", une série audiovisuelle sur les parcours d'étudiants en situation de handicap.
  • www.handi-u.fr : le site du ministère de l’enseignement supérieur consacré aux élèves et étudiants handicapés.
  • www.upjv.fr : rubrique Handicap

Haut de page