Sommaire du dossier

Dossier spécial études supérieures 2020

Le Cursus Master en Ingénierie Chimique pour l’Energie et le Développement Durable

Picardie - Amiens / Publication : 15 janvier 2020
Cette formation à bac+5, adossée à la Licence et au Master Chimie, est une nouvelle voie proposée par l'université de Picardie Jules Verne pour se former aux métiers de l'ingénierie.

"Nos étudiants deviendront des cadres innovants spécialisés en chimie pour l’énergie et le développement durable, explique Matthieu Becuwe, le responsable du cursus Master en ingénierie (CMI). Ils ou elles seront capables de proposer des solutions techniques en adéquation avec les préoccupations environnementales, humaines et sociétales".

 

Les plus du CMI

Dès la première année de Licence, les étudiants bénéficient d'un horaire renforcé de 20% par rapport à la filière universitaire classique. Au menu de ces activités additionnelles : des mises en situation, un accompagnement personnalisé et des activités d'ouverture sociétale, économique et culturelle. Le CMI aborde l’apprentissage d’une manière différente et vise l’acquisition de compétences transversales : travailler en équipe, concevoir et chercher des solutions, gérer des projets, développer l’esprit critique et créatif, l’adaptabilité et l’autonomie… Grâce à un nombre restreint d’étudiants (15 maximum), nous mettons en place des activités pédagogiques innovantes, par exemple un module d’enseignement avec des jeux de société basés sur de la stratégie", poursuit Matthieu Becuwe.

Les étudiants bénéficient d’un important réseau d’entreprises et de laboratoires de recherche : « En première année, les étudiants travaillent sur des projets d’initiation à l’ingénierie (60 heures). Par exemple, en laboratoire, cela peut être de trouver des solutions pour stocker efficacement l’énergie. Ces mises en situation professionnelle mobilisent les connaissances acquises en cours et préparent les étudiants à leurs stages et à leur insertion professionnelle", ajoute Matthieu Becuwe.

 

Modalités et critères de sélection

Les candidats au CMI s’inscrivent via la plateforme Parcoursup en sélectionnant le critère « CMI-Cursus Master en Ingénierie ». Ils doivent fournir leurs bulletins de notes de première et de terminale et leurs résultats aux épreuves anticipées du Bac.

« Nous vérifions en premier lieu si le niveau dans les matières scientifiques est satisfaisant, notamment en physique-chimie. Nous portons aussi notre attention sur les langues vivantes car l’anglais est obligatoire et, durant le cursus, les étudiants partiront en stage à l’étranger. Ensuite, un entretien de motivation et d’échange est mené autour du projet professionnel des candidats. Il nous permet de voir si cela correspond à ce qu’ils ou elles ont réellement envie de faire. », précise Matthieu Becuwe. L’entrée est possible uniquement à partir de la L1, le CMI n’accueille pas d’étudiants en cours de cursus actuellement.

Le réseau Figure

L’université de Picardie Jules Verne est membre du Réseau Figure rassemblant une trentaine d’universités françaises. Ce réseau ambitionne via ses CMI de former les étudiants aux problématiques des entreprises et de les rendre très compétitifs sur le marché du travail.

Reconnu sous le nom de « Master of engineering », le label CMI correspond aux standards internationaux. Il garantit aussi un parcours d’excellence car les universités membres du réseau sont signataires d’une charte et partage un même référentiel de formation qui permet notamment d’assurer :

- un cursus continu et cohérent sur 5 ans.
- un contact étroit avec les entreprises
- une ouverture à l’internationale
- un lien fort avec la recherche et l’innovation

18 domaines de formation sont recensés : biotechnologies, économie – finance, édition et multimédia, génie civil, géographie et aménagement, informatique, mécanique, tourisme et patrimoine… de quoi trouver chaussure à son pied !