Portrait de Laura PUVAL DADY

« Ambition : réussite ! » propose une série de portraits de jeunes guyanais passionnés par leurs professions. Déclinée sous forme d’interviews, elle permet de découvrir des parcours scolaires et universitaires et des métiers. L’occasion de partager des expériences et de créer des vocations !

L’ONISEP-Guyane part à la rencontre d’une jeune guyanaise, Laura Pulval-Dady, ancienne élève du Lycée DAMAS (BAC L Mention Bien).Elle est directrice d’un organisme nommé IFL à Cayenne qui assure plusieurs formations adaptées aux adultes de Guyane.

Laura Puval Daddy

Mme Puval Daddy

PULVAL-DADY

Laura

33 ans

Directrice d’un Organisme de Formation

Commune de Cayenne

 

Parlez-nous de votre profession ...

Je dirige un organisme de formation ouvert aux adultes en reconversion ou à de jeunes adultes en début de projet professionnel.

Présentez-nous l'entreprise dans laquelle vous évoluez ...

Je suis chef de projet, je réponds aux appels d'offres, je conçois les descriptifs des formations en fonction des référentiels, je recrute les formateurs adéquats, j'organise leurs plannings et je suis également chargée de la gestion financière. Et s'il me reste du temps j'assure également quelques formations.

Pour plus de renseignements sur les métiers de l’enseignement et de la formation, cliquez ici

Mon entreprise se nomme IFL. C’est une petite entreprise qui comprend 6 salariés : 1 formateur assistant pédagogique, 3 formateurs polyvalents, 1 commercial, et moi, gérante de la société.

 

Le déclic s'est-il produit au collège ? Au lycée ? Au cours de vos études supérieurs ? Ou y êtes-vous arrivée par un concours de circonstances ?

Ce métier est une reconversion, un choix de raison.

 

Qu'appréciez-vous tout particulièrement dans l'exercice de votre profession ? Qu'est-ce qui vous donne envie de revenir chaque matin ?

J’ai toujours rêvé d’être professeur et en le devenant je me suis rendu compte que les programmes n’étaient pas toujours adaptés au public guyanais.

Je rêvais donc de pouvoir proposer un enseignement que je pense plus adapté aux besoins  du public guyanais. Ce que je réalise à présent avec mon centre de formation.

Ce que j’apprécie tout particulièrement dans l’exercice de ma fonction, c’est  de voir mes stagiaires satisfaits de leurs réalisations et de constater qu’ils acquièrent confiance en eux-mêmes.

 

Quelles sont les exigences de votre métier ?

Les exigences que nous nous imposons sont avant tout d’adopter une méthodologie exemplaire car enseigner à des adultes est plus complexe que l’enseignement apporté aux enfants en formation initiale.

Les adultes sont plus à même de porter une appréciation et un jugement.

Le contenu de la séance de cours doit être parfait.

 

Quelles en sont les contraintes ?

La principale contrainte de ce métier : les horaires contraignants et le rythme de travail.

 

Quelles sont les qualités qu'il est souhaitable de posséder pour s'épanouir dans votre profession ?

Il est indispensable d’avoir de la rigueur et d’être organisé pour exercer cette profession.

Il faut également être très patient.

 

Quelles sont les évolutions de carrières possibles ?

En ce qui concerne mon évolution de carrière, je peux espérer ouvrir plusieurs antennes dans différentes communes de la Guyane.

 

Quel est votre parcours scolaire ? Quelles formation avez-vous suivie ?

J’ai été à l’école Stanislas puis au collège République à Cayenne. J’ai ensuite préparé et obtenu un Bac L mention B au lycée Damas à Rémire.

J’ai par la suite suivi un parcours universitaire en Anglais, double licence Anglais/FLE (Français Langue Etrangère), un master Anglais et Interculturalité à l’Université des Antilles-Guyane Pôle Martinique ainsi qu’un Doctorat.

 

Quelles qualités/aptitudes avez-vous développées pendant ces années d'études pour réussir à suivre ce cursus/cette formation ?

Ces années d’études m’ont appris la persévérance et la confiance en soi.

 

Conseilleriez-vous le parcours scolaire/de formation que vous avez suivi ? Si non, lequel vous parait le plus adéquat ?

Mon parcours, bien qu’intéressant ne suffit pas.

Il faut continuer à se former régulièrement.

 

Quelle est la difficulté majeure que vous avez rencontrée pour accéder à ce métier ?

La difficulté majeure rencontrée pour accéder à ce métier est d’ordre financier.

Je n’ai pour ma part pas pu bénéficier d’un prêt bancaire pour commencer…

 

Avez-vous douté quant à atteindre, un jour, votre but ?

J’ai souvent douté et j’ai compris que malgré tous mes diplômes, toutes mes qualifications, j’apprends chaque jour et de tout le monde.

 

Que conseilleriez-vous à un étudiant/lycéen qui souhaiterait à terme, exercer votre profession ?

Je lui conseillerais avant tout de bien s’entourer car pour exercer ce métier correctement, il faut pouvoir travailler avec une équipe en qui on a toute confiance.

 

"Voyage dans le futur", je vous interview en 2025… A quoi ressemble votre vie professionnelle ?

En 2025, j’occupe toujours les mêmes fonctions mais gère plusieurs antennes à travers la Guyane.

 

Une petite anecdote personnelle liée à votre formation, votre parcours professionnel ou votre profession ?

Quand j’ai démarré dans cette profession, il y avait régulièrement des réunions auxquelles j’assistais et j’étais bien souvent la plus jeune de l’assemblée et la seule femme : on me prenait régulièrement pour une stagiaire et tout le monde était bien surpris quand je prenais la parole….

 

Merci Laura pour ce portrait !

Imprimer