Portrait de Jess Petit-Frère

« Ambition : réussite ! » propose une série de portraits de jeunes guyanais passionnés par leurs professions.Déclinée sous forme d’interviews, elle permet de découvrir des parcours scolaires et universitaires… et des métiers.L’occasion de partager des expériences… Et de créer des vocations !

Petit Frère

Jess Petit-Frère

PETIT-FRERE

JESS

34 ANS

URBANISTE A L’EPAG

Commune de REMIRE

 

 

Parlez-nous de votre profession …

On travaille sur des développements de projets pour l’aménagement du territoire.

On aide les élus à monter des projets puis on lance des marchés publics pour réaliser ces projets, par exemple l’extension de la ville de Kourou, l’aménagement d’un petit port de pêche à Sinnamary, la création de nouveaux quartiers comme Soula 2 à Macouria,  Ecoquartier  à Rémire-Montjoly, le quartier Hibiscus à Cayenne, près de l’Université…

Pour en savoir plus sur le métier d’urbaniste, cliquez ici.

 

Présentez-nous l'entreprise dans laquelle vous évoluez…                            

Je travaille à l’EPAG qui est un Etablissement Publique d’Aménagement de la Guyane (qui changera de nomination et deviendra EPFAG, Etablissement Public foncier et d’aménagement de la Guyane, en janvier 2017.

C’est un partenaire pour les collectivités dans leur projet d’aménagement du territoire guyanais.

Il y a une cinquantaine d’employés qui travaille dans cette société, entre le siège situé à Macouria et l’agence de Saint-Laurent du Maroni.

 

Exercer cette profession, est-ce l'aboutissement d'un rêve, d'une passion, d'un choix de raison ?

C’est l’aboutissement d’un rêve !

Etre urbaniste, c’est avant tout un métier humain, pluridisciplinaire…

 

Le déclic s'est-il produit au collège ? Au lycée ? Au cours de vos études supérieures ? Ou y êtes vous arrivé par un concours de circonstances ? 

Le déclic s’est produit au cours de mon année de licence Droit Public à Strasbourg.

Au collège, je rêvais d’être dans la Marine, sur le porte-avion Charles de Gaulle.

Quand j’ai commencé mes études de Droit, je voulais être huissier.

C’est grâce à des cours d’urbanisme passionnants compris dans mon cursus que j’ai changé d’idée.

 

Qu'appréciez-vous tout particulièrement dans l'exercice de votre profession ? Qu'est-ce qui vous donne envie de revenir chaque matin ?

Je suis amené à faire  plusieurs taches : gestion d’équipes, travail administratif, travail sur le terrain, discussion avec les élus et les bureaux d’études…

C’est un métier de communication et coordination.

 

Quelles sont les exigences de votre métier ?

Il faut avoir un côté leadership, avoir le sens de la communication, savoir travailler avec toutes les personnes ressources…

Il faut être très patient car un projet se réalise sur plusieurs années…

 

Quelles sont les contraintes ?

Le nerf de la guerre c’est l’argent ! Il faut donc faire des projets en tenant compte de ce facteur, être réaliste et innovant.

 

Quelles sont les qualités qu'il est souhaitable de posséder pour s'épanouir dans votre profession ?

La patience, l’ouverture d’esprit, être innovant, être curieux et aller voir ce qui se fait ailleurs, être dynamique.

 

Quelles sont les évolutions de carrière possibles ?

Je suis actuellement chargé de développement territorial.

Je peux espérer devenir directeur de projets et encadrer des équipes, ou je peux aussi m’orienter vers l’enseignement…

 

Quel est votre parcours scolaire ? Quelle formation avez-vous suivie ?

J’ai été à l’école R.Barthélémy à Cayenne puis au collège du centre-ville E. Nonnon avant d’aller préparer mon BAC ES (Sciences économiques et sociales) au Lycée L-G Damas à Rémire-Montjoly.

J’ai préparé un DEUG de Droit à l’Université de Guyane et suis parti à Strasbourg pour faire une licence professionnelle en Droit Public.

C’est à Perpignan que j’ai obtenu mon Master Urbanisme.

J’étais un élève plutôt moyen mais j’aimais bien l’école.

Durant mon Master, j’ai fait  des stages de longue durée  (6 mois à 8 mois) et cela m’a permis d’être très tôt en contact avec le monde professionnel.

 

Quelles qualités/aptitudes avez-vous développées pendant ces années d'études pour réussir à suivre ce cursus/ cette formation ?

J’ai appris la rigueur, et à faire preuve de courage pour atteindre mon objectif.

 

Conseilleriez-vous le parcours scolaire/de formation que vous avez suivi ? Si non, lequel vous parait le plus adéquat ?

Il existe des parcours plus simples pour devenir urbaniste ! il y a les instituts d’urbanisme ou sciences politiques, l’architecture,

 

Quelle est la difficulté majeure que vous avez rencontrée pour accéder à ce métier ? 

La difficulté majeure pour accéder à ce métier, c’est le manque d’expérience !

On attend de vous que vous soyez efficace tout de suite !

 

Avez-vous douté quant à atteindre votre objectif ?

Oui et non…

Oui dans le cadre de ma soutenance de mémoire pour mon Master…

Mais j’étais sûr de trouver un poste d’urbaniste en Guyane car il y a ici une forte demande.

                                              

Quelle est la plus grande leçon que vous avez apprise dans le cadre de votre profession ? 

L’humilité et la patience !

 

Que conseilleriez-vous à un étudiant/lycéen qui souhaiterait à terme, exercer votre profession ?

Etre un visionnaire et avoir le sens de l’intérêt général !!!

 

"Voyage dans le futur ",je vous interview en 2025….A quoi ressemble votre vie professionnelle ? 

La même fonction au canada.

 

Une petite anecdote personnelle liée à votre formation, votre parcours professionnel ou votre profession ? 

J’ai rencontré ma partenaire de vie qui est la mère de notre petit Léo en travaillant sur un projet.

 

Merci Jess pour ce portrait !

Imprimer