Que faire sans le bac ?

Que faire lorsqu'on vient de rater son bac ? Redoublement, poursuite d’études, formation professionnelle ou entrée dans la vie active… À chacun de trouver sa solution...

Résultats du bac

Se représenter au bac

Le meilleur passeport pour continuer ses études reste le bac. Vous avez plus de chances de le réussir à la deuxième tentative. Alors courage! Refaire une année de terminale est la meilleure solution. Vous avez la possibilité dans certaines conditions de reporter certaines notes dans certaines conditions.

Tout candidat a le droit de redoubler sa terminale, mais sa réinscription n’est pas automatique. Dès l’annonce des résultats, adressez-vous à votre lycée pour obtenir l’autorisation. En cas de refus (faute de places disponibles) ou si vous souhaitez changer d’établissement, contactez le SAIO (service académique d’information et d’orienation)*.

Le MOREX (Module de Repréparation d’Examen)

Ce dispositif offre la possibilité de préparer de nouveau un examen ou une partie d’un diplôme sous forme de modules . L’ouverture ou la reconduction des MOREX est décidée par le recteur, après étude du projet et analyse des besoins. Se renseigner auprès des CIO (centre d’information et d’orientation)*et de la MLDS* (mission de lutte contre le décrochage scolaire)

Se présenter en candidat libre

Cette solution permet de conserver les notes supérieures ou égales à 10/20, pendant 5 ans, quelle que soit la série de bac (général, technologique, professionnel). Le volume de cours à revoir peut ainsi être allégé. Attention ! Travailler seul demande une grande motivation... Le Centre national d’enseignement à distance (Cned)* permet de préparer l’examen par correspondance et en ligne de 8 bacs, généraux, technologiques ou professionnels.

Continuer ses études

Quelques formations supérieures sont ouvertes aux élèves recalés à l’examen. Certaines exigent cependant le « niveau bac » (c’est-à-dire une moyenne supérieure ou égale à 8/20 pour l’ensemble des épreuves).

Les formations accessibles sans le bac

Certaines écoles admettent des non-bacheliers désireux de suivre une formation professionnelle, notamment dans le domaine des arts, du tourisme ou de l’hôtellerie-restauration. Il s’agit le plus souvent d’écoles privées, dont la formation peut être coûteuse et le diplôme non reconnu. Avant de vous inscrire, renseignez-vous sur les frais de scolarité, la réputation de l’école et l’homologation de son diplôme au RNCP (Registre national des certifications professionnelles).

Dans le cas de quelques BTS , dans les domaines du tourisme, de la comptabilité, de la vente, du commerce par exemple, certains établissements acceptent des non-bacheliers. On leur demande souvent de repasser le bac en fin de 1re année.

La capacité en droit

Elle est accessible aux jeunes âgés de 17 ans au moins. Elle se prépare sur deux ans par le CNED ou avec certaines universités par correspondance et permet de s’inscrire en licence de droit, en DUT carrières juridiques ou de passer des concours de la fonction publique catégorie B.

Les diplômes de l’animation et du sport

Sans le bac, il est possible de préparer Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) proposé dans 25 spécialités. Il sanctionne une formation de niveau IV . Il vise un emploi d’animateur intervenant à des fins éducatives ou sociales dans les domaines des activités physiques, sportives, socio-éducatives ou culturelles. Admission sur épreuves. Il est recommandé d'avoir le niveau bac. Renseignements sur le site de la  Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale.

Les diplômes du secteur paramédical

Il est possible de préparer un certain nombre de diplômes sans le bac : les diplômes d’État (DE) d’ambulancier, d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture, le titre d’assistant dentaire…Pour plus d'informations sur ce secteur consulter le dossier en ligne les écoles du secteur social et paramédical en Guadeloupe  

Étudier tout en travaillant

Grâce à l’alternance, il est possible d’étudier tout en travaillant. Cette solution a l’avantage d’augmenter les chances d’insertion sur le marché du travail. Plusieurs formations professionnelles sont envisageables sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation.

Toutes les formations possibles en Guadeloupe CAP,Bac pro, BTS.....sur le guide Se former en alternance sous contrat de travail 

Préparer un titre professionnel

Certificats de qualification professionnelle (CQP), certificats de compétence professionnelle (CCP), titres homologués au RNCP… autant de diplômes à finalité professionnelle que vous pouvez préparer sans le bac dans les CFA ou les écoles relevant de la chambre de commerce et d’industrie, www.guadeloupeorientation.com, au sein des écoles d’entreprises (EDF, GDF-Suez, SNCF, RATP, Lapeyre, Casino, Veolia Environnement...), avec le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM),

Travailler dans la fonction publique

Le site internet SCORE répertorie les concours et recrutement de l'Etat.

Les recrutements sans concours

Le parcours d’accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière, d’État (Pacte) est un contrat de droit public de 1 à 2 ans alternant formation et stage.
Ouvert aux non-bacheliers de 16 à 25 ans, il permet d’intégrer la fonction publique comme fonctionnaire titulaire dans un emploi de la catégorie C. Voir le site portail de la fonction publique.

Intégrer la Police nationale

Le cadet de la République est formé pendant 1 an et passe un concours spécifique de gardien de la paix. L'adjoint de sécurité signe un contrat de 3 ans, renouvelable 1 fois. Voir le site la police national recrute ou appeler au 0 800 220 800.

S’engager dans l’armée

Les non-bacheliers peuvent être recrutés dans toutes les armées (garçons et filles de 18 à 25 ans). Comme volontaires, ils signent un contrat de 1 an renouvelable 4 fois.

Autrement :

Dans l'armée de terre : contrat d'engagé volontaire (EVAT) de 3, 5, 8 ou 10 ans, renouvelable jusqu'à 27 ans de service. Voir le site de recrutement de l'armée de terre et Renseignements au centre d'information et de recrutement des armées de Guadeloupe  (CIRFA) 059060 61 65.

Dans l'armée de l'air : possibilité de s'engager comme militaire technicien de l'air. Contrat initial de 4 ans (5 pour les pompiers). Voir le site de recrutement de l'armée de l'air. Bureau de recrutement de l'armée de l'air de Fort de France  0596 66 41 05.

Dans la marine : possibilité de s'engager comme matelot de la Flotte (contrat de 4 ans à 9 ans). Pour les 16-17 ans, École des mousses (Brest). Voir le site de recrutement de la marine.Bureau de recrutement de la marine de Fort de France 0596 59 48 17.

Dans la gendarmerie nationale : possibilité de s’engager comme gendarme adjoint volontaire. Contrat de 2 ans, suivi éventuellement d'un contrat de 3 ans. Voir le site de recrutement de la gendarmerie. centre d'information et de recrutement de la gendarmerie de Guadeloupe 0590 80 99 14.

Le Régiment du Service Militaire Adapté de la Guadeloupe (RSMA) est une unité militaire dont la mission est l'insertion socioprofessionnelle des jeunes de 18 à 25 ans résidant dans l'archipel guadeloupéen ou à Saint-Martin, l'objectif est de préparer une formation professionnelle dans un cadre militaire, n tant que volontaire stagiaire, volontaire technicien (18-25 ans). Une trentaine de filières existent dans les secteurs de l’environnement, de l’animation, de la sécurité....

Retrait des dossiers RSMA : La Jaille / 0590 60 61 98

Les école de la 2ème Chance (ER2C)

Trois sites existent en Guadeloupe: Jarry, Le Moule et Basse-Terre. Association de loi 1901, financée majoritairement par la collectivité régionale, et le FSE (Fonds Social Européen), les écoles de la 2e chance  accompagnent les jeunes de 18 à 25 ans dans la réalisation de leur projet de formation et d’insertion.

 

 

* Contacts utiles

SAIO : Rectorat  / 0590 47 81 04

MLDS : Rectorat / 0590 47 81 34

CIO Nord Grande Terre : Le Moule / 0590 23 55 03

CIO Sud Grande Terre : Les Abymes / 0590 47 84 30

CIO Nord Basse Terre : Baie Mahault / 0590 95 63 42

CIO Sud Basse Terre : Basse-Terre / 0590 47 84 45

Annexe du CIO Sud Grande-Terre à Marie-Galante : Grand Bourg / 0590 97 20 91

CNED : Lycée des droits de l'Homme, Petit-Bourg  / 0590 21 03 46

Ecole de la 2ème chance : Site de Jarry / 0590 92 47 72

Imprimer