Se former en alternance sous contrat de travail

Edition 2018-2019

"Beaucoup de jeunes sont attirés par ces modalités de formation. Cependant l’information sur le sujet est souvent dispersée. Cette brochure ONISEP devrait permettre d’apporter efficacement des réponses aux questions que l’on se pose, grâce à une information recentrée dans une même publication", Marie-Gabrielle Patrice PAMPHILE, Inspectrice de l’Education Nationale en Economie et Gestion, Cheffe du SAIA- Service Académique de L’Inspection de l’Apprentissage présente l'apprentissage dans cette brochure sur l'alternance..

Couv guide alternance

Un système original de formation

L’alternance, peut s’inscrire dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou d’un contrat de professionnalisation. Il s’agit d’un système original de formation où se succèdent des périodes de travail en entreprise et des périodes d’enseignement ou de formation.

Ces contrats s’adressent principalement à des jeunes qui ont satisfait à l’obligation scolaire. Dans le cas particulier du contrat d’apprentissage, leur âge doit être compris entre 16 et 30 ans. Les formations en alternance constituent, à l’heure actuelle, un des meilleurs passeports pour l’emploi.

L'apprentissage en bref

Ce dispositif permet d’acquérir une qualification et d’obtenir un diplôme professionnel reconnu, inscrit au registre national des certifications professionnelles (RNCP). Les diplômes préparés grâce à l’apprentissage vont du CAP (niveau 5) au diplôme d’ingénieur (niveau 1). A signaler aussi que depuis juillet 2016, les titres professionnels peuvent être préparés sous contrat d’apprentissage. Les apprentis passent les mêmes examens que les élèves et étudiants.

Le jeune apprenti signe un contrat de formation qui est aussi un contrat de travail. Ce contrat signé par le jeune (s’il est majeur), engage à la fois, un centre de formation et une entreprise. Le centre l’accueillera pendant certaines semaines et l’entreprise le formera au métier durant certaines périodes à raison de 35 heures hebdomadaires, comme un salarié à temps plein. Il aura droit à un salaire en fonction de son âge et de son niveau de formation, il sera soumis au rythme de travail d’un salarié (pas de vacances scolaires), il apprendra durant environ 2 ans un métier en alternance. L’apprenti-e suit  un calendrier d’alternance négocié par son centre de formation avec l’entreprise d’accueil, par exemple : 15 jours en CFA et 15 jours en entreprise ou, un mois en CFA et un mois en entreprise.

En principe, l’inscription dans un centre de formation en alternance ne se fait qu’après avoir trouvé une entreprise. Dans la pratique, les jeunes commencent souvent par contacter les établissements de formation, Institut, école, lycée, CFA, UFA, centres... les appellations sont multiples et liées à l’histoire de l’établissement et à son statut : public, privé ou consulaire (dépendant d’une chambre de métiers ou de commerce et d’industrie). Dans tous les cas, la formation est gratuite pour l’alternant.

Zoom sur le contrat d’apprentissage en Guadeloupe

En Guadeloupe, environ 1 200 jeunes sont formés sous le statut d’apprenti-e  chaque année et l’offre de formation en apprentissage mise en œuvre et financée par la Région s’étend du CAP au niveau master (DSCG, MIAGE) ; un jeune peut se former dans tous les secteurs de l’économie (Agriculture, Industrie, Informatique, Loisirs-sports et Services).  
Sur notre territoire, en Guadeloupe dite continentale on ne compte pas moins de 8 CFA (publics et para publics) plus un CFA à Saint-Martin et une section d’apprentissage à Saint-Barthélémy. Ces établissements aident les jeunes dans la recherche d’une entreprise d’accueil, dès le mois de mai, après une pré-inscription dans leurs locaux. On compte en moyenne 3 à 4 mois de recherche d’une entreprise, c’est comme une recherche d’emploi. Il est nécessaire de s’y préparer et de s’y consacrer. Aujourd’hui, un jeune à beaucoup à gagner en choisissant de faire cet investissement, tant en maturité qu’en autonomie et indépendance financière tout en développant un savoir-être professionnel, sans oublier les bienfaits de la proximité familiale.
Signer un contrat d’apprentissage, c’est entrer de plain-pied dans la vie professionnelle ! En effet, selon une enquête nationale environ 40% des apprentis sont embauchés à la suite de leur apprentissage.

En outre, de nouvelles modalités d’accès à l’apprentissage, en cours d’élaboration, prévoient de faciliter l’entrée en formation sous contrat de travail, c’est donc le bon moment pour se lancer !

 

Imprimer