Panorama des industries culturelles et créatives en Guadeloupe

Juillet 2015

Industries culturelles et créatives : un immense potentiel à exploiter.

Panorama des industries creatives et culturelles en Guadeloupe

 Le terme industries culturelles fait référence à des industries qui touchent à la fois la création, la production et la commercialisation de contenus créatifs de nature culturelle et immatérielle.

De manière générale, les industries culturelles sont l’ensemble des activités à la source de la production et de la consommation de masse de produits de culture (livre, télévision, cinéma commercial, jeux vidéo, etc.), tandis que les industries créatives regroupent celles qui font appel à la « culture » comme une valeur ajoutée au processus de création de produits non culturels (par exemple, le design dans la fabrication d’automobiles). Les industries culturelles et créatives ont pour points communs l’importance de la créativité et de l’innovation, mais aussi le fait que les droits générés relèvent de la propriété littéraire et artistique pour les premières, intellectuelle pour les secondes.

De fait, les ICC regroupent une multiplicité d’activités : les arts et le patrimoine, les industries cinématographiques, audiovisuelles et multimédia, la presse écrite, télé et radiodiffusée, l’édition, la publicité, la mode, le design, l’architecture. Elles produisent une extraordinaire palette de biens et de services : livres, morceaux de musique, films, tableaux, articles, plans d’architecte, photos, ou encore défilés de mode, pièces de théâtre…

En Guadeloupe

Selon les estimations réalisées par le CARIFOREF, les ICC totalisaient, en 2011, 1840 emplois directs et indirects, la grande majorité se retrouvant dans trois secteurs d’activités :

   . presse/journaux/magazines (488)

   . métiers d’art/design/mode (377)

   . télévision/radio (342)

Pour en savoir plus sur les industries culturelles et créatives

Feuilleter le guide : Panorama des industries culturelles et créatives en Guadeloupe.

Imprimer