Focus sur une filière

Le baccalauréat sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration

Depuis la rentrée 2015, la série hôtellerie s'appelle la série STHR (sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration), avec une première session de bac en 2018. Dans l’académie, ce bac technologique se prépare au lycée de Bazeilles.

image bac sthr

Une réforme nécessaire

Le bac hôtellerie-restauration n’a pas été concerné par la récente rénovation des lycées. Depuis sa création en 1992, cette série technologique n’avait connu aucune modification. Or les évolutions actuelles – complexification des métiers de l’hôtellerie, innovations technologiques et numériques, préoccupations environnementales – imposaient pour s’y adapter, une élévation générale du niveau de qualification.

Depuis la rentrée 2015, la nouvelle classe de seconde a été mise en place. En Champagne-Ardenne, un seul établissement propose cette formation, téléchargez la plaquette de présentation du bac STHR du lycée Bazeilles.

L’objectif : poursuivre des études supérieures

Au contraire de la voie professionnelle, le bac STHR vise avant tout la poursuite d’études, avec des enseignements généraux plus poussés. La polyvalence de ses enseignements technologiques* le distingue également du bac pro cuisine et du bac pro commercialisation et services en restauration, qui sont plus spécialisés et favorisent une insertion directement après le bac.

Le ou la diplômé-e du bac techno STHR peut poursuivre ses études en BTS du secteur de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme, mais aussi au-delà, en licence pro et jusqu’à bac + 5 dans un master du domaine du management et de la gestion hôtelière et touristique.

*3 champs technologiques du secteur : économie et gestion hôtelière ; sciences et technologie culinaires ; sciences et technologies des services.

Un bac techno adapté aux particularités du secteur

  • une seconde spécifique

Le bac STHR se choisit non pas en fin de seconde générale et technologique, mais dès la 3ème pour entrer dans une seconde spécifique permettant aux élèves de découvrir le secteur de l’hôtellerie-restauration dans sa diversité. Cependant, la réforme du programme a été réfléchie pour permettre à un-e élève de changer d’orientation à l’issue de la seconde spécifique et de poursuivre sa scolarité dans une autre 1ère, technologique ou générale.

Dans le même esprit de développement des passerelles entre les différentes filières, un-e élève de seconde générale et technologique, de seconde pro ou 1ère pro ou encore un-e diplômé-e de CAP pourra demander l’entrée en première techno STHR.

  • des stages d’immersion en entreprise

Les particularités de ce secteur professionnel, très dépendant des conditions d’exercices des métiers, conduisent à maintenir des stages en entreprise là où seuls les bacs pros en proposent. Ainsi les élèves peuvent donner du sens aux apprentissages en observant l’activité des professionnels-les dans les différentes structures qui les emploient.

Concrètement, l’élève bénéficiera de 4 semaines de stage en fin de seconde et à nouveau de 4 semaines de stage en classe de première.

  • des langues vivantes

En plus d’un horaire conséquent pour les deux langues vivantes (5 heures en seconde et 4h en 1ère et terminale), l’enseignement facultatif de 3h d’une troisième langue peut être suivi et un enseignement technologique en langue vivante d’1 heure débute à partir de la classe de 1ère.

Le lycée de Bazeilles propose en LV3 le chinois ou le néerlandais. Il donne en outre la possibilité de préparer ce bac en section européenne, anglais ou allemand.

En savoir plus sur l’organisation et les horaires de la série STHR

Imprimer

À lire aussi

Les publications de l'Onisep

  • Les métiers de l'hôtellerie et de la restauration
    collection Parcours
    parution en octobre 2014
    Un grand choix de formations, des métiers pour tous les goûts avec de bonnes perspectives d'emploi
* Prix hors frais de port