Centre - Orléans / Publication : 18 avril 2020
En région Centre-Val de Loire, l'agriculture représente un poids considérable en termes économique, social ou environnemental.
©AREFA Centre-Val de Loire

L'agriculture en France : un enjeu majeur et un secteur dynamique

La moitié du territoire national est consacrée à la production agricole.
L’agriculture est une source de croissance, un secteur en excédent commercial et une activité créatrice d'emplois.
L'emploi est appelé à se développer dans pratiquement tous les secteurs d’activité et certains peinent à recruter la main-d’œuvre nécessaire. C'est notamment le cas de certaines productions animales et végétales spécialisées, des agroéquipements, des industries agroalimentaires.

L'agriculture en région Centre-Val de Loire : des facettes multiples

La région Centre-Val de Loire est caractérisée par une très grande diversité de productions agricoles.
On peut noter la prédominance des surfaces dédiées aux grandes cultures sur les plaines de Beauce, et de Champagne Berrichonne. La principale céréale cultivée sur ces terres est le blé tendre destiné à l’alimentation humaine et animale.
Le long de la Loire, les paysages agricoles sont marqués par la viticulture et le maraîchage.
Les filières animales sont quant à elles plutôt réparties dans le sud de la région.

En région, l'agriculture représente un poids considérable en termes économique, social ou environnemental. Elle conditionne l'avenir d'une grande partie de l'espace.
Elle est aussi porteuse d'emplois et son impact est loin d'être négligeable sur les ressources naturelles.

Des chiffres !

  • 1 200 000 hectares de céréales
  • 22 000 hectares de vignes dont 85 % en AOP.
  • 11% du cheptel caprin national, 5  appellations d’origine en fromage de chèvre (Pouligny Saint Pierre, Valencay…)
  • bovins : élevages principalement orientés vers la production de viande (près de 200 000 vaches allaitantes, 62 000 vaches laitières),
  • des ateliers de production de volailles souvent associés aux exploitations céréalières.

Les métiers de l'agriculture, modernité et respect de l'environnement

 

L’enseignement agricole accompagne les mutations du monde agricole et des territoires, marquées par d’importantes évolutions technologiques liées à l’innovation, à la prise en compte des attentes de la société dans les domaines de la sécurité sanitaire et de la qualité des aliments, de la gestion équilibrée des productions agricoles et des espaces naturels, et de la vie des territoires.

L’enseignement agricole au cœur de la transition agro-écologique

Face à certaines impasses économiques, environnementales ou sociales du modèle agricole actuel et face à l’évolution critique de plusieurs facteurs (gaz à effet de serres, températures, qualité des eaux,…), l’agro-écologie vise à promouvoir des systèmes de production agricoles performants sur le plan économique tout en diminuant les pressions sur l’environnement et en préservant les ressources naturelles, elle prône le « produire autrement ». 
L’enjeu est d’utiliser la nature comme facteur de production en maintenant ses capacités de renouvellement.
Cette transition agro-écologique des agriculteurs est accompagnée par une adaptation des modes d’enseignement dans le cadre du plan « enseigner à produire autrement » porté par les établissements d’enseignement agricole.

Des nouvelles technologies au service de l’agriculture

Tous les métiers liés à la production agricole se complexifient, les exigences liées au respect de l’environnement, à la qualité des produits, au bien-être animal, à la sécurité alimentaire et à la traçabilité des produits demandent une grande technicité et un usage accru de nouvelles technologies.
Les équipements pour l’agriculture et les pratiques agricoles connaissent d’importantes évolutions.
Les applications numériques modifient considérablement les méthodes de travail.

Toutes les productions végétales et animales bénéficient déjà d’outils spécifiques.

  • des matériels agricoles « connectés » : équipements électroniques sophistiqués et moyens de communication : ordinateurs de bord pour le guidage de précision des outils par satellite (GPS)
    Ainsi, les agriculteurs utilisent des systèmes d’information spécifiques (prises de vue par satellites ou par drones) pour disposer des données les plus précises sur le stade d’évolution des cultures, les conditions techniques de travaux culturaux.
    Ces systèmes de cartographie ou de guidage au sol dans les parcelles facilitent la prise de décision. Les éléments transmis permettent d’éviter les recoupements ou les manques lors des passages des engins…la précision peut atteindre quelques centimètres !
  •  des matériels d’élevage permettant d’optimiser la conduite des troupeaux et simplifier les tâches de l’éleveur :
    • gestion de l’alimentation complémentaire des vaches laitières avec l’utilisation du distributeur automatique d’aliments (DAC),
    • installation de robots de traite. Les vaches équipées de capteurs se rendent elles-mêmes se faire traire par le robot de traite, les capteurs renseignent l’éleveur sur la quantité et la qualité du lait produit.
    • surveillance à distance des bâtiments d’élevage, des animaux et aires de production par installation de via caméras connectées.

"Découvrir l'enseignement agricole" en région Centre-Val de Loire