Sommaire du dossier

Accueil du dossier Exposition. Apprenties dans des métiers industriels Unique dans l’Ouest, le DEUST Métiers de la forme mêle sport et santé Terminales 2017-2018. Un nouveau site de l’Onisep pour préparer votre parcours dans l’enseignement supérieur... Rentrée 2017. Trois BTS inédits en Bretagne ouvrent à Fougères, à Saint-Malo et au Guilvinec... Mer. Le lycée du Guilvinec propose un BTS Pêche et gestion de l’environnement marin unique dans l’Ouest... Devenir ingénieure : découverte des études le 22 mars Staff. Le Brevet des métiers d’art (BMA) après le CAP à Tréguier, dans les Côtes d’Armor Métiers de la viande. Des bouchers managers à bac+3 Olivia Guinard, en CAP Charcutier-traiteur Site secondes 2018-2019 EXPOSITION 8 mars : Politique : nom féminin singulier Vente. A saisir : deux diplômes pour un parcours ! Décrocheurs : préparer le bac dans un "micro-lycée" Métiers de la piscine. Le BP ouvre en Bretagne pour construire et entretenir les bassins CMI Figure : une formation d’ingénieur·e labellisée Folios : se former en autonomie avec M@gistère Soudage. Une spécialisation de haut niveau pour les bacs pro. ouvre dans les Côtes d’Armor Les filles et la mécanique Jardinier de golf. Une spécialisation unique dans l’Ouest pour des pros du gazon Mécatronique navale. Spécialisation “navire” post bac pro dans le Finistère Anniversaire. Un après-midi de découverte en famille pour les 100 ans de l'Ecole de chimie à Rennes Semaine pour l’emploi des handicapé-e-s du 14 au 20 novembre Bac 2021. La voie générale du lycée en pleine transformation La Bretagne installe un 3e campus des métiers et des qualifications autour des technologies alimentaires Ados 2.0 : les enjeux du numérique
Tous nos articles

CMI Figure : une formation d’ingénieur·e labellisée

Bretagne - Rennes / Publication : 8 janvier 2019
Passionnée par la physique, Juliette s’épanouit pleinement dans la filière CMI ( cursus master en ingénierie) en « Physique et instrumentation ». Elle apprécie cette formation universitaire labellisée qui permet d’exercer des fonctions d’ingénieur-e.

 « En 3e, je voulais un métier qui bouge et où on puisse découvrir le monde, explique Juliette, en 1ere année de licence CMI Physique et Instrumentation à Rennes. Je suis passionnée par les sciences et la physique depuis toujours, c’est pourquoi j’ai choisi cette filière. Nous suivons les cours à l’université avec les autres étudiantes et étudiants. Mais nous avons des compléments spécifiques : des projets et des stages. C’est quelque chose de très appréciable pour la formation et le CV. »

Gérer un projet

«Dans la partie "Ouverture sociétale, économique et culturelle" de la formation, précise Sylvie Beaufils, professeure, présidente de la section de physique et responsable du cursus, les missions confiées aux étudiants intègrent une prise d’autonomie progressive dans la gestion du projet et une coordination de plus en plus complexe entre les différents acteurs (pôle technique, administratif, entreprise, département de recherche…). Cela les prépare à leur rôle de futur cadre dans l’entreprise. »

Associé-e-s aux chercheuses et chercheurs

Encadré-e-s par des ingénieur-e-s, les étudiantes et étudiants sont aussi associé-e-s aux projets des laboratoires de recherche de physique de l’université. Leurs travaux serviront aux chercheuses et chercheurs.

Juliette doit ainsi réaliser avec son binôme Grégoire une liaison sans fil entre un microprocesseur et un bras mécanique mobile. D’autres étudiants de 1ere année imaginent un dispositif pour prendre des mesures de température à l’intérieur d’un volcan et les stocker sur une carte SD. Un autre groupe étudie la mesure de la vitesse d’un moteur contrôlé par Bluetooth.

Autonomes mais encadrés

« Ma vision de l’université a changé, conclut Juliette. Il faut beaucoup d’autonomie mais nous sommes bien encadrés, contrairement à ce que la plupart des élèves imaginent. Cela demande une grande implication surtout pour le cursus CMI. Mais c’est une super expérience. Je suis très épanouie dans ce que je fais. »

Le CMI (cursus master en ingénierie) Physique et Instrumentation à Rennes      

« Ce n’est pas un diplôme, c’est un label national, précise d’emblée Sylvie Beaufils, responsable de la formation. Pendant 5 ans, les étudiant-e-s suivent le même cursus que les autres. La labellisation leur permet d’acquérir des compétences professionnelles spécifiques pour exercer des fonctions d’ingénieur-e en entreprise. En début de formation, certain-e-s étudiant-e-s envisagent plutôt la recherche. Mais ils/elles changent souvent d’avis en cours de cursus ». L’enseignement se base sur l’expérimentation par projets et sur l’immersion précoce dans les équipes de recherche de l’institut de physique de Rennes. Il comporte un lien fort avec les entreprises.

Conditions d'admission :
Candidature sur Parcours Sup avant le 13 mars 2018.

Plus d’informations https://spm.univ-rennes1.fr/cursus-master-en-ingenierie