Réforme des formations du social

Trois grandes étapes pour rénover le secteur social

Activités socio-éducatives au sein d'un IME

Une grande réforme est engagée sur plusieurs années pour rénover l'ensemble des formations du travail social et de l'intervention sociale.

Réforme des diplômes de niveau V

En janvier 2016, le diplôme d’état d’accompagnant éducatif et social (DE AES) est né de la fusion du diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale (DE AVS ) et du diplôme d’état d’aide médico-psychologique (DE AMP). Il comporte trois spécialisations : accompagnement de la vie à domicile, accompagnement de la vie en structure collective, accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire.

Passage au niveau II pour les diplômes de niveau III

En août 2018, cinq diplômes emblématiques du social ont fait l’objet d’une révision du contenu des cours et d’une montée de niveau III à II avec l’attribution du grade de licence (bac+3).

Cette réforme s’applique dès la rentrée 2018 pour les DE d’assistant du travail social (DEASS), d’éducateur spécialisé (DEES), d’éducateur de jeunes enfants (DEJE) et d’éducateur technique spécialisé (DEETS). Ces formations devraient être intégrées dans Parcoursup pour la rentrée 2019 (2020 en cas de dérogation).

Pour le DE de conseiller en économie sociale et familiale, la réforme concernera les étudiantes et étudiants de la rentrée 2020. À noter que le DE s’inscrit dans la continuité du BTS Économie sociale et familiale et n’est plus ouvert aux titulaires du DUT carrières sociales.

Une troisième étape en préparation

Le contenu des formations de technicien de l’intervention sociale et familiale et de moniteur éducateur (niveau IV) va être revu. La création d’un diplôme de niveau III dans le secteur de l’aide à domicile est envisagée. Enfin, une réflexion est engagée sur la filière management du secteur social.

Imprimer

À lire aussi