Sommaire du dossier

S'informer sur l'enseignement supérieur

Études de santé : de nouvelles voies d’accès

Rhône-Alpes - Grenoble / Publication : 20 décembre 2019 , Mise à jour : 14 janvier 2020
Dès la rentrée 2020, l'accès aux études de santé (maïeutique, médecine, odontologie et pharmacie) et aux études de masseur-kinésithérapeute est modifié. La PACES (première année commune aux études de santé) disparaît et plusieurs voies sont désormais possibles.
Portrait d'une infirmière au bloc opératoire

Trois voies d’accès aux études de santé

  • Une année de licence option « accès santé » (L.AS)

A la rentrée 2020, l’université Grenoble Alpes (UGA) et l’université Savoie Mont-Blanc (USMB) proposeront plusieurs licences avec option « accès santé » :

UGA

USMB

Grenoble et Valence

Grenoble uniquement

Chambéry

Bourget du Lac

  • STAPS
  • économie et gestion
  • droit
  • chimie
  • portail physique, chimie, mécanique, mathématiques
  • portail informatique, mathématiques et applications
  • sciences de la vie
  • histoire
  • histoire de l’art
  • philosophie
  • musicologie
  • psychologie
  • sociologie
  • MIASH
  • sciences et technologies
  • portail sciences pour l’ingénieur
  • sciences de la terre
  • psychologie
  • STAPS
  • sciences de la vie
  • géographie et aménagement
  • sciences de la Terre
  • sciences de la vie et de la Terre
  • portail physique, chimie, mathématiques (mentions mathématiques, chimie, physique, physique-chimie)
  • portail sciences et technologie, informatique, mathématiques (mentions mathématiques ou informatique)
  • sciences et technologie (parcours électronique, systèmes embarqués et télécommunications ou télécoms et réseaux informatiques)

Les étudiants qui ne seront pas admis en études de santé à l’issue de la L1 option « accès santé » pourront poursuivre en licence et candidater à nouveau après au moins une année supplémentaire.

  • Une année en parcours spécifique santé (PASS)

Dans l’académie, ce parcours sera proposé à Grenoble uniquement.

Cette année comportera une majorité de cours du domaine santé et une option disciplinaire au choix parmi : électronique, énergie électrique, automatique ; génie civil ; mécanique ; physique ; chimie ; informatique ; mathématiques ; sciences de la vie ; sciences de la Terre ; sciences et technologies ; STAPS ; économie et gestion ; droit.

A l’issue du PASS :

  • si l’année PASS est validée et l’admission en études de santé acceptée, la poursuite se fait en 2e année d’études de santé.
  • si l’année PASS est validée mais l’admission en études de santé refusée, il est possible de poursuivre en licence dans la mention correspondant à l’option disciplinaire et candidater à nouveau après au moins une année supplémentaire.
  • si l'année PASS n'est pas validée, le redoublement n'est pas autorisé, il faut se réorienter via Parcoursup. Il est alors possible d’intégrer une L.AS et candidater à nouveau en études de santé après au moins une année supplémentaire.

  • Un titre ou diplôme d'État d’auxiliaire médical

Une troisième voie d’accès est ouverte aux titulaires d'un titre ou diplôme d'État d’auxiliaire médical préparé en 3 ans minimum après le bac (DE infirmier, DE manipulateur d'électroradiologie médicale…).

Comment choisir entre PASS et L.AS ?

La 2e année d’études de santé recrute à parts égales parmi les étudiants issus de L.AS et de PASS. Le choix doit s’effectuer en anticipant une éventuelle poursuite d’étude en dehors des études de santé. Il est important de prendre en compte ses points forts et ses centres d’intérêt.

Quels enseignements de spécialité choisir pour intégrer la L.AS et le PASS ?

Afin de réussir son année en PASS, il est conseillé de suivre au lycée au moins deux des enseignements de spécialité parmi mathématiques, sciences de la vie et de la terre et physique-chimie.

Si l’on vise une L.AS, le choix des enseignements de spécialité dépend de la mention choisie. Les universités de l’académie de Grenoble proposent des tableaux de mise en relation entre les spécialités du bac et les attendus de licences :

Accès aux études de masseur-kinésithérapeute

La formation qui prépare au Diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute est accessible après une première année de licence Sciences de la Vie, de licence STAPS, d’une licence option "accès santé" ou du PASS parcours spécifique santé.

À lire aussi

Sur le même sujet

Haut de page