Portrait de Stéphanie Dardenne. Elle est debout, au pied de son camion.

Stéphanie Dardenne

Conductrice de véhicule à fond mouvant alternatif chez Mauffrey
Publié le 31/01/2018 / Réalisé en partenariat
Après un BTS transport, Stéphanie a suivi une formation pour devenir conductrice poids lourd. Depuis une dizaine d'années, elle conduit des camions qui transportent des marchandises dans sa région des Vosges.

Fiche métier

Conducteur/trice de poids lourd

Formation : CAP conducteur/trice routier/ère de marchandises, bac pro conducteur/trice en transport routier de marchandises, Fimo (formation initiale minimale obligatoire), permis CE super poids lourd.

Qualités : technicité, autonomie, responsabilité.

Salaire : de 1 700 à 2 500 € brut/mois.

Portrait de Stéphanie Dardenne. Elle est debout, au pied de son camion.

Sur un coup de tête, je me suis demandé : pourquoi ne pas conduire un camion ? J'ai débuté au volant d'un super poids lourd avec remorque FMA (fond mouvant alternatif) qui permet de charger facilement tous les types de marchandises. Aujourd'hui, je roule en secteur régional à raison de 350 à 500 km par jour et je rentre chez moi tous les soirs. Mes journées commencent vers 6 h et se terminent vers 17 h : je travaille au maximum 12 heures par jour. J'ai un camion et une remorque attitrés.

Tous les soirs, je reçois sur mon ordinateur de bord mes missions pour la journée du lendemain. Actuellement, je charge souvent des déchets industriels classiques non recyclables et je les transporte vers des zones d'enfouissement, dans les Vosges et aussi en Alsace, à Nancy ou à Metz. Puis, je reviens dans les Vosges avec un chargement de papier ou de bois. Auparavant, pendant 6 ans, je travaillais en zone longue, c'est-à-dire que je me déplaçais un peu partout en France et je dormais régulièrement dans mon camion. Cela m'a permis de voir du pays.

C'est un métier où l'on se sent autonome, sans un patron sur le dos ! J'apprécie aussi la variété des lieux et le fait de rencontrer des clients différents, tous les jours, cela change ! Grâce à mon BTS, je pourrai évoluer, si je le souhaite, vers un poste d'exploitante ou de commerciale.

Mon parcours

Après un bac commercial (aujourd'hui STMG), j'ai fait un BTS transport. Puis, j'ai suivi la formation de 5 mois pour obtenir le titre professionnel de conducteur routier, au centre Trans-Formation à Saint-Nabord, via un contrat de professionnalisation. J'ai ainsi obtenu l'équivalence pour le CAP et le BEP conducteur routier de marchandises. J'ai ensuite été embauchée sur place, par l'entreprise Mauffrey.

Fiche métier

Conducteur/trice de poids lourd

Formation : CAP conducteur/trice routier/ère de marchandises, bac pro conducteur/trice en transport routier de marchandises, Fimo (formation initiale minimale obligatoire), permis CE super poids lourd.

Qualités : technicité, autonomie, responsabilité.

Salaire : de 1 700 à 2 500 € brut/mois.