RQTH : halte aux préjugés

Reconnu travailleur handicapé sans emploi : c’est possible !

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) ne signifie pas pour autant avoir un emploi. Cette démarche peut être anticipée pour faciliter l’insertion professionnelle.

RQTH : Reconnu travailleur handicapé

Une aide à l'insertion

Si vous recherchez un emploi, la RQTH peut vous permettre l'accès à :

  • des formations professionnelles qualifiantes, parfois rémunérées. Des stages de rééducation professionnelle sont également proposés par la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) ;
  • des services spécifiques au sein des organismes d'accompagnement vers l'emploi (missions locales, Pôle emploi…) pour la construction d'un projet professionnel, la recherche d'emploi ;
  • un réseau spécialisé d'agences pour l'emploi : les Cap emploi-Sameth. Ces agences proposent un accompagnement personnalisé des travailleurs handicapés pour accéder à ou conserver un emploi ;
  • des contrats de travail "aidés" ;
  • un emploi dans une entreprise adaptée  en milieu ordinaire notifié par la CDAPH ;
  • une orientation vers un Esat (établissement ou service d'aide par le travail) notifiée par la CDAPH ;
  • des postes dans la fonction publique sur concours, aménagé ou non, ou par recrutement contractuel spécifique ;
  • des aides financières et un accompagnement personnalisé pour l’accès à l’emploi ou la création d’entreprise par l'Agefiph (Association de gestion du Fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées) ou le FIPHFP (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique).

À noter : toute entreprise de plus de 20 salariés doit compter, parmi son effectif, l’équivalent de 6 % de travailleurs handicapés. La RQTH est un des documents permettant à l’employeur de déclarer qu’il a des travailleurs handicapés parmi ses salariés.

Imprimer