Les élèves en situation de handicap à l'école élémentaire

Projet d'accueil individualisé (PAI), plan d'accompagnement personnalisé (PAP), projet personnalisé de scolarisation (PPS), scolarisation individuelle ou collective... l'essentiel sur les mesures d'accompagnement des élèves en situation de handicap à l'école élémentaire.

Eléves en situation de handicap à l'école élémentaire

La scolarisation individuelle

En inclusion individuelle, un élève handicapé peut, s'il a une reconnaissance de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées), disposer de matériels adaptés (ordinateur avec braille ou synthèse vocale, micro HF...) ou de certains aménagements pédagogiques (dispense de cours...).

Il peut aussi être accompagné par une personne en charge de l'aide humaine. Depuis la rentrée scolaire 2014, certaines de ces personnes ont le statut d'AESH.

La scolarisation collective en Ulis école

Lorsque la scolarisation individuelle est trop difficile, le jeune peut être accueilli en Ulis école (unité localisée pour l'inclusion scolaire), dispositif collectif d'inclusion au sein d'un 'établissement scolaire ordinaire.

Selon la nature de son handicap, il sera orienté en Ulis accueillant des élèves présentant des TFC (troubles des fonctions cognitives), TED (autisme et troubles envahissants du développement), TSLA (troubles spécifiques du langage et des apprentissages), TFA (troubles des fonctions auditives), TFV (troubles des fonctions visuelles), TFM (troubles des fonctions motrices) ou TMA (troubles multiples associés).

Chacune de ces unités accueille une douzaine d'élèves handicapés âgés de 6 à 12 ans. Leur scolarité se déroule en partie auprès d'un enseignant spécialisé, le reste du temps étant consacré à l'inclusion individuelle.

Les établissements médico-sociaux

Ils accueillent les élèves reconnus handicapés dans le cadre d'un PPS (projet personnalisé de scolarisation). Lorsque la scolarité en milieu ordinaire n'est pas possible, l'élève peut être scolarisé partiellement en école ordinaire et le reste du temps dans un établissement médico-social. Les classes au sein des établissements médico-sociaux s'appellent des unités d'enseignement, elles sont de plus en plus souvent installées dans une école ordinaire.

Le projet de scolarisation

Le PAI (projet d'accueil individualisé)

En cas de maladie ou handicap léger, le PAI permet de bénéficier d'aménagements de la scolarité pour suivre un traitement médical, un régime spécial... Il ne fait pas intervenir la MDPH (maison départementale des personnes handicapées).

Le PPS (projet personnalisé de scolarisation)

Pour un handicap plus lourd, une reconnaissance du handicap est généralement nécessaire. Elaboré par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) en concertation avec l'élève et sa famille, le PPS précise tous les besoins de l'élève (transport adapté, aide humaine, matériel pédagogique adapté, tiers temps, mode de scolarisation...).

Le PAP (plan d'accompagnement personnalisé)

Destiné aux élèves atteints de troubles des apprentissages, le PAP leur permet de bénéficier des aménagements pédagogiques nécessaires à leur scolarité. Il ne nécessite pas de reconnaissance du handicap.

Le Sessad

Le Sessad (service d'éducation spécialisée et de soins à domicile) accompagne les jeunes handicapés en milieu ordinaire. Il propose des moyens médicaux, paramédicaux, psychosociaux, éducatifs et pédagogiques adaptés dès la maternelle.

L'équipe du Sessad peut intervenir dans l'établissement où est scolarisé l'enfant atteint d'un handicap. Elle lui assure ainsi une meilleure intégration et une plus grande autonomie.

Imprimer

À lire aussi