Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Études supérieures et handicap

Des contrats doctoraux pour étudiants en situation de handicap

Le ministère de l’Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a mis en place depuis 2011 un plan d'attribution de contrats doctoraux réservés à des étudiants en situation de handicap. 25 contrats seront proposés en 2018 à des candidats porteurs d'un projet de thèse. Ce plan a permis une nette progression des contrats doctoraux avec 50 contrats fléchés "doctorat handicap" en 2017 contre 39 en 2016..

Handicap : contrats doctoraux

Un contrat comme les autres

Pour en bénéficier, l'étudiant en situation de handicap doit remplir les conditions habituelles du contrat doctoral. Il ne doit pas être en thèse depuis plus de 6 mois au moment de la signature du contrat.  Il doit être reconnu bénéficiaire de l'obligation d'emploi (carte d'invalidité ou RQTH en cours de validité). Une attestation de demande de RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) auprès de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) est suffisante au moment du dépôt du dossier, mais, attention, la RQTH est exigée au moment de la signature du contrat. Il a aussi les mêmes avantages, un contrat de travail comme les autres, de trois ans, rémunéré.

Un horizon ouvert

Seul critère de sélection, la qualité du dossier. Toutes les filières et toutes les spécialités sont concernées. Un comité composé de conseillers scientifiques placés auprès de la DGESIP (direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle) sera chargé d'examiner les dossiers.

Les établissements dont les dossiers auront été retenus seront informés au plus tard en mai et le recrutement des lauréats aura lieu en septembre.

Dossier de candidature

Les dossiers de candidatures sont à déposer entre le mois de mars et avril, au format PDF, sur la plateforme web des écoles doctorales 

Pièces à fournir :

  • Le curriculum vitae de l'étudiant et un justificatif de la qualité de bénéficiaire de l'obligation d'emploi ;
  • Une lettre du chef d'établissement en soutien au projet de thèse, et présentant la politique de l'établissement en matière de handicap (vis-à-vis des étudiants, des personnels et en termes d'accessibilité) ;
  • Le projet de thèse ;
  • Une lettre du directeur de thèse ;
  • L'avis du directeur du laboratoire d'accueil ;
  • L'avis de l'école doctorale.