Scolarité inclusive : le point sur les avancées

Meilleure formation des enseignants, création d'Ulis ou d'unités d'enseignement... Le 18 juillet 2018, le ministre de l'Education nationale et la secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées ont fait le point sur les avancées du plan pour une école inclusive. Présentation.

école inclusive

Rénover le dispositif d'accompagnement

Le nombre d'élèves en situation de handicap scolarisés a triplé depuis 2006, ce qui nécessite d'améliorer considérablement le dispositif d'accompagnement des élèves. Dès la rentrée scolaire, une concertation sera menée auprès du conseil national consultatif des personnes handicapées, des parents d'enfants en situation de handicap, des organisations syndicales et des accompagnants. Elle permettra de rénover le dispositif d'accompagnement à partir de la rentrée 2019. Elle portera sur l'amélioration de la qualité de la scolarisation, la valorisation du métier d'accompagnant et l'extension progressive des " pôles inclusifs d'accompagnement localisés ", expérimentés dans les Alpes maritimes et le Vaucluse. La continuité de l'accompagnement lors des temps scolaires, périscolaires ou extra-scolaires est également prise en compte grâce au " plan mercredi ". Pour répondre aux besoins, 10 900 postes d'AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap) seront créés dès la rentrée 2018.

Éducation nationale et secteur médico-social

Parallèlement, le plan prévoit le développement de la coopération entre les services médico-sociaux et l'école. Avec la création de 250 Ulis supplémentaires en lycées (général, technologique et professionnel), ce plan prévoit aussi de doubler le nombre d'UEE (unités d'enseignement externalisées) dans les établissements scolaires.

Améliorer la continuité des parcours

Un des objectifs de ce plan est d'améliorer la continuité des parcours scolaires des élèves afin de leur permettre d'obtenir un diplôme. Pour cela, il est prévu d'améliorer les conditions d'aménagement des examens ou créer une attestation de " compétences acquises ". Le développement de l'accessibilité numérique devrait également contribuer à faciliter l'accès des jeunes en situation de handicap à une formation professionnelle.

Le Vade-mecum de la rentrée scolaire

Afin d'aider les MDPH et les établissements scolaires à préparer la rentrée, la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie) a édité un guide présentant les bonnes pratiques. Ce guide a été réalisé à la suite d'une enquête menée par la CNSA en 2017 auprès des MDPH. Il a permis de recueillir un grand nombre de pratiques mises en place en lien avec les autorités académiques. Intitulé " Vade-mecum de la rentrée scolaire ", il aborde différents sujets, la mise en place d'une instance de pilotage régulière, le calendrier partagé, les renforts ponctuels de moyens ou encore la communication entre les acteurs (familles, établissements scolaires, enseignants référents...). Des retours d'expériences illustrent les sujets traités. Des exemples de documents utilisés relatifs aux sujets traités complètent cet ouvrage.

Aide handicap école

À l'écoute des familles des élèves en situation de handicap, la cellule " Aide handicap école ", répond aux questions liées à la scolarisation, en particulier en période de rentrée scolaire. Mise en place d'un PPS (projet personnalisé de scolarisation), modalités d'accompagnement, aménagements d'examen, elle apporte rapidement des réponses et facilite les démarches.

La cellule " Aide handicap école " est joignable au 0 800 730 123 (du lundi au vendredi, de 9h à 17h) ou par courriel : aidehandicapecole@education.gouv.fr .

 

 La formation des enseignants

Dès la rentrée 2018, une plateforme numérique nationale permettra aux enseignants de bénéficier de formations de différents niveaux en fonction de leurs besoins. Par ailleurs, 100 postes d'enseignants ressources vont être créés. Répartis sur tout le territoire, ils seront mobilisables depuis la plateforme numérique.

Imprimer