Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Sciences et métiers

Constructeur/trice bois / construction d'une passerelle

Vous êtes constructeur/trice bois et devez réaliser une passerelle en bois sur le ruisseau du parc du Ruisseau.

© Grégoire Maisonneuve / Onisep

Modalités pratiques

  • Disciplines : mathématiques, physique-chimie, SVT
  • Niveaux : 5e, 4e, 3e

 

Découverte du métier

En utilisant un navigateur de votre choix et les différents sites mentionnés, répondre aux questions suivantes.

  • Indiquer brièvement en quoi consiste le métier de constructeur/trice bois .
  • Donner en exemple 3 objets qu'ils peuvent élaborer.
  • Dresser la liste des qualités physiques et intellectuelles qu’il faut posséder pour ce métier.
  • Préciser quelles formations permettent d'y accéderr.
  • Nommer trois  métiers  proches de celui-ci.

Les sites web :

 

À vous de jouer !

Situation n°1 : la passerelle

Vous venez de prendre connaissance d’une demande de la ville d’Issy en Bourgogne pour la réalisation et l’installation d’une passerelle en bois sur le ruisseau du Parc du Ruisseau.

Vous allez répondre à cette demande en proposant :

  • un croquis présentant la forme ;
  • une maquette à l’échelle 1/50.

Pour construire des objets en bois « extérieur », vous devez préparer la réalisation des opérations de finitions, c’est-à-dire :

  • déterminer le type de bois qui convient selon sa disponibilité dans la région ;
  • faire un inventaire des insectes xylophages et des champignons lignivores pour déterminer les essences de bois qui ne seront pas attaquées ;
  • faire un inventaire des champignons qui attaquent le bois et déterminer un traitement adapté.

Situation n°2 : la charpente

Monsieur Y vient d’acquérir une maison. Il veut modifier la charpente pour que les combles deviennent aménageables.

  • Dresser un inventaire des insectes xylophages et des champignons lignivores pour déterminer les essences de bois et les traitements chimiques nécessaires ;
  • proposer une solution et tracer un croquis pour présenter votre travail à Monsieur Y ;
  • évaluer le coût des travaux.

 

Fiches ressources

 

Liens utiles

 

Témoignage

Pourriez-vous présenter votre métier en quelques mots ?

Le terme de constructeur/trice est vaste, il peut concerner une maison mais aussi des instruments de musique, des bateaux, etc.
Dans le domaine du bâtiment, où la demande est grande. Le métier peut revêtir des formes différentes :

- le  bâtisseur et la bâtisseuse ou plus communément monteur/euse, exécutent le montage d’une maison en bois (ossature, poteaux, poutres, charpente traditionnelle et industrialisée, …) en suivant un plan et sous le contrôle d’un maître d’œuvre et d’ouvrage. Ce travail fait appel à la connaissance des matériaux et à une multitude de règles à respecter lors des clouages, vissages et mise en place des matériaux annexes (étanchéité eau, air,…). Un mauvais choix ou un travail bâclé et le bâtiment se détériorera très rapidement à cause de la pourriture et des champignons par exemple ;

- l’ingénieur/e bois prend en charge les projets de construction plus complexes, qui sortent des normes usuelles, telles qu’elles sont définies par le CNDB (comité national du bois).

Je suis moi-même monteur concepteur technico-commercial, mon métier est de vendre une prestation en bois pour un client, au plus près de son souhait et de son budget. Ce métier nécessite de connaître les coûts d’intervention des différents corps de métiers, de savoir monter une maison, de transcrire aux dessinateurs les éléments déterminés avec les clients. C’est un ensemble.

Pouvez-vous donner deux ou trois exemples d’objets que peut élaborer un constructeur bois ?

La liste est longue et les spécialisations nombreuses. On peut citer les bateaux (voir le chantier de l’Hermione à Rochefort-sur-Mer), les instruments de musique (violon, flute…), les ouvragess du génie civil (bâtiment, pont….), de la menuiserie (meubles, fenêtres…), etc.

Quelles sont selon vous les qualités physiques et intellectuelles qu’il faut posséder pour accéder à ce métier ?

Chaque branche de la construction bois possède sa spécificité :
− en charpenterie de marine tout comme en génie civil et dans la construction de maison en bois, l’important est d’être habile de ses mains, bon/ne en
technologie et physiquement résistant/e (travail en extérieur, en milieu humide, pièces lourdes, …) ;
− dans la facture d’instruments, l’habileté manuelle est privilégiée, et un peu de connaissance musicale. C’est physiquement moins éprouvant ;
− pour la menuiserie, l’habileté manuelle et la résistance  sont essentielles.

Dans tous les cas, sont primordiales les qualités de communication et l’aptitude à travailler en équipe.

Quelles sont les formations qui permettent d’accéder à ce métier ?

La voie royale, c’est le CAP, ou le bac pro Charpente. On peut aussi passer par une formation de menuisier/ère ou de
monteur/euse. Il existe aussi d’autres formations, mais toutes ne permettent pas de délivrer aux clients la garantie décennale des travaux effectués.

À quel moment vous êtes-vous dit : « ce métier est pour moi » ?

Je ne suis pas un exemple, j’ai un parcours pro compliqué : électricien de formation, j’ai exercé d’autres métiers pas tous liés à la construction, mais qui m’ont permis de développer des compétences à la fois techniques, gestionnaires et commerciales, ainsi que des aptitudes à travailler en équipe. J’ai également appris à m’intéresser aux autres, ce qui est important.

Je souhaite évoluer vers le métier de conducteur de travaux, moins commercial mais plus technique, et surtout partager mon expérience avec les jeunes générations.

En conclusion ?

J’ai une remarque sur la fiche élève, en ce qui concerne le mot « constructeur ». Je me suis appliqué me semble-t-il à développer le large spectre que recouvre ce mot. Je pense donc que les termes de « bâtisseur » et de « concepteur » seraient plus appropriés pour décrire mon métier."

Guillaume, constructeur bois en Côte d’Or. 

 

Métiers possibles dans le même secteur

 

 

Documents pour les enseignant-e-s

À lire aussi