Imprimer Imprimer Imprimer Envoyer à un ami

Sciences et métiers

Chef/fe de projet éolien en bureau d'études

Vous devez préparer des documents pour une réunion publique sur la construction d'un parc éolien. Il faudra expliquer le projet et rassurer certains riverains inquiets...

© MAÏA EOLIS

Modalités pratiques

  • Disciplines : mathématiques
  • Niveau : 4e

 

Découverte du métier

En utilisant un navigateur de votre choix et à partir du site de l’Onisep, répondez aux questions suivantes :

  • lister les qualités nécessaires pour exercer ce métier;
  • citer les lieux d’exercice pour ce métier;
  • expliquer en quoi ce métier peut être considéré comme un métier d’avenir;
  • indiquer les études à suivre pour exercer ce métier.

La page :  www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/chef-de-projet-eolien

 

À vous de jouer !

Des études de faisabilité pour un parc éolien qui produirait entre 14 et 16 MW, sont menées sur la commune de Tierceville (ville côtière imaginaire du Nord Pas de Calais). La commune ayant un monument historique classé, certains riverains s’inquiètent sur l’impact visuel et sur les impacts liés à la santé (une école se situe aussi à 800m des premières éoliennes). Dans ce cadre, une réunion publique est organisée en collaboration entre la société qui développe le parc et la municipalité pour répondre aux différentes questions des riverains. Une liste de questions a été déposée en mairie par ces derniers. (Document 1). En tant qu’ingénieurs éoliens, vous devez, en binôme, préparer pour cette réunion un document qui apportera des réponses aux questions des riverains et les rassurera. Le document pourra être distribué ou projeté à l’ensemble des villageois.

Questions recensées en mairie :

  • Pourquoi développe-t-on l’énergie éolienne dans cette région? Présenter le principe de fonctionnement d’une éolienne ?
  • Combien d’éoliennes vont être implantées ?
  • Combien de foyers pourront bénéficier de cette production d’électricité ?
  • Quelles sont les nuisances et impacts dus aux éoliennes ?
  • Qu’est ce qu’une ZDE ?

 

 

Fiches ressources

 

Liens utiles

 

Témoignage d’un professionnel

Témoignage d’une ingénieure développement de Maïa éolis

« L'ingénieur développement mène des études de préfaisabilité avec notamment un travail de cartographie et de consultation des administrations afin de trouver des zones "potentielles". Ces zones sont déterminées par la superposition de plusieurs contraintes : la compatibilité avec le Schéma Régional Eolien en vigueur, la distance aux habitations (500 m), le potentiel éolien (données Météo France), l'éloignement aux zones naturelles protégées, la distance aux routes départementales et autoroutes, l'exclusion des zones de servitudes, la distance aux monuments historiques >500m.

Lorsque ces zones sont déterminées nous rencontrons les élus s'ils le souhaitent lors d'un conseil municipal pour leur présenter l'éolien. Suite à ces premières réunions nous demandons à la mairie de délibérer favorablement pour que notre société lance des études de faisabilité pour un parc éolien (ça n'engage pas la mairie à accepter le projet et ce n'est pas obligatoire mais ça rend plus légitime notre démarche sur le territoire).

Lorsque les études de faisabilité sont lancées (faune/flore, paysage, acoustique ...) en fonction des enjeux sur le site ... une implantation est proposée puis présentée au Conseil Municipal. En parallèle l'ingénieur développement doit s'assurer que le projet est réalisable d'un point de vue foncier et doit ainsi rencontrer les propriétaires et exploitants (s'ils sont différents) pour savoir s'ils sont d'accord pour recevoir une éolienne sur leur parcelle. C'est une location et un loyer fixé par MW installé qui seront répartis entre le propriétaire et l'exploitant et versés pendant la phase d'exploitation du parc. La détermination de l'implantation est donc une synthèse des enjeux environnementaux, techniques mais aussi fonciers. Dès le lancement des études de faisabilité un mât de mesure des vents (40m ou 80m) est installé pour une durée minimum de 1 an.

Lors du déroulement des études et avant de déposer le dossier nous organisons des réunions publiques ou des permanences d'informations lors desquelles nous invitons la population à venir pour lui présenter l'éolien, les enjeux énergétiques, le projet et répondre à ses questions.

Lorsque les études sont terminées nous déposons à la fois une demande de permis de construire et une demande d'autorisation d'exploiter au titre de la législation ICPE. Nous répondons ensuite au cours de l'instruction aux demandes de compléments. Lorsque le dossier est jugé complet, la préfecture au titre de la législation ICPE lance l'enquête publique. Après l'enquête publique suit le passage en Commission Départementale des Sites Nature et Paysages (CDNPS) où le projet est présenté, puis suit la décision du préfet de département pour autoriser ou non le projet ICPE et le permis de construire (c'est le préfet qui accorde ces deux dossiers).

Si le dossier est autorisé pour revendre l'électricité produite à EDF dans le cadre d'un contrat d'achat de 15 ans avec un tarif prédéfini, nous devons être en ZDE.

La ZDE est une démarche qui se déroule avant ou en parallèle du projet. C'est une procédure bien distincte qui est menée par la Communauté de Communes ou à défaut la commune. Un projet aujourd'hui peut-être accepté sans qu'il y ait de ZDE puisque c'est indépendant (en revanche il doit être dans le Schéma régional éolien), mais en réalité il sera difficilement constructible puisque nous n'aurons pas le tarif d'achat. La commune ou la communauté de communes doit donc nécessairement lancée la démarche.

L'intérêt économique d'un parc éolien pour la commune ne va pas être de revendre l'énergie mais d'avoir des retombées fiscales. Ces retombées fiscales sont la Cotisation Economique Territoriale (qui remplace la TP) et la taxe foncière. La CET va être réparti entre la commune, communauté de communes, département et région. Ces deux impôts permettent à la commune d'avoir une vision claire de ses retombées sur une durée de 15 ans et même 40 ans (les baux signés sont de 15 ans reconductibles 25 ans). Ce qui lui permet de faire des investissements etc ...

Il m'est en revanche difficile de vous donner un montant pour ces retombées car elles sont complètement aléatoires d'une commune à l'autre selon la répartition de la CET. Cela peut ainsi à titre d'exemple varier de 3000 euros par éolienne/an à 12000 euros par éolienne /an pour la commune ... »

 

Les métiers possibles dans le même secteur

  • Chef de chantiers éoliens (Bac +3 à Bac +5)
  • Chef de projets énergies renouvelables (Bac +3 à Bac +5)
  • Technicien de maintenance éolienne (Bac +3)
  • Chef de projet éolien (Bac +5)
  • Ingénieur projet spécialisé en construction de fondation d’éoliennes (Bac +5)
  • Electrotechnicien spécialiste des générateurs (Bac +2)
  • Responsable d’exploitation de parc éolien (Bac +3 à Bac +5)
  • Ingénieur en construction d’éolienne (Bac +5)
  • Ingénieur système électrique pour éolienne offshore flottante (Bac +5)
  • Météorologue du vent (Bac+4)

Les sites

 

Documents pour les enseignant-e-s

À lire aussi