Ma vocation est de soigner

Pour guérir des malades, soulager des blessés, faire avancer la recherche, il faut des gens qualifiés et passionnés. En cabinet, à l'hôpital ou en laboratoire, les professionnels de santé, quelle que soit leur spécialité, œuvrent à préserver et à améliorer la santé de leurs patients.

Ma vocation est de soigner

Sauver des vies

Sauver des vies

Il y a les sauveurs très médiatiques : les chirurgiens qui pratiquent des greffes impressionnantes ou opèrent les victimes de guerre à l’autre bout du monde.

Et puis, il y a les médecins qui, chaque jour, reçoivent des patients, dépistent une maladie au bon moment et prennent les bonnes décisions. À l’hôpital ou dans un cabinet privé, ils exercent des métiers très différents. Les généralistes suivent tous les patients, posent des diagnostics, prescrivent un traitement adapté ou orientent vers des spécialistes.
Ces derniers traitent une partie du corps (cœur, estomac, pieds, dents…) ou un public (enfants pour le pédiatre, femmes pour le gynécologue, victimes de troubles psychiques pour le psychiatre).

Enfin, des chercheurs passent leur vie en laboratoire pour découvrir les secrets d’une maladie ou mettre au point de nouveaux médicaments. Tous ont fait de très longues études

Pour quels profils ?

  • Excellente résistance physique et psychique.
  • Rigueur, ténacité, patience, sang-froid, sens de l'écoute...

Améliorer le bien-être des gens

Soulager

Une vingtaine de professionnels paramédicaux se relaient auprès des patients pour assister les médecins, appliquer leurs prescriptions et soulager les souffrances. Certains sont très familiers, comme les infirmiers, les aides-soignants, les puériculteurs. Ces professionnels du soin exercent beaucoup à l’hôpital, très proches des malades, qu’ils peuvent accompagner jusqu’à la fin de leur vie.

Moins connus, les professionnels de la rééducation contribuent, à l’hôpital ou en cabinet, au mieux-être des patients (blessés, personnes âgées ou handicapées) par des gestes techniques (kinésithérapeutes, ostéopathes), les aident à progresser par l’apprentissage de comportements adaptés, d’exercices (diététiciens, orthophonistes, psychomotriciens…).

Pour quels profils ?

  • Investissement personnel, patience, douceur, respect de l’autre, sang-froid, maîtrise de soi, capacité d’écoute et sens de la pédagogie.

Concilier soins et technique

Soins et technique

Loin des services d'urgences et de soins intensifs, des professionnels apportent, grâce à leur savoir-faire technologique, un confort à leurs patients.

Spécialistes de l'appareillage, ils commandent ou fabriquent sur mesure des prothèses, des dents ou des lunettes qu'ils adaptent ensuite sur le patient.

À la pointe de la technologie également, les professionnels de l'imagerie médicale qui manipulent appareils de radiologie, scanners et autres techniques très sophistiquées dont les clichés permettent de déceler les premiers signes de la maladie ou de la traiter.

Enfin, quelques professionnels, ambulanciers ou secrétaires médicaux, travaillent autour du malade en l'accueillant, l'accompagnant, tout en veillant à son confort matériel ou physique dans l'attente des soins.

Pour quels profils ?

  • Rigueur, habileté manuelle et minutie sont indispensables.
  • Tact, capacité d'écoute, patience, psychologie sont essentiels pour aider le patient à accepter la prothèse, le rassurer lorsqu'il suit des traitements lourds (radiothérapie).
Imprimer

À lire aussi

Sur le même sujet

Fiches secteur :

Série "Ce sera moi" :

Les publications de l'Onisep

Les métiers du paramédical, collection Parcours
Les métiers du paramédical
Les métiers des associations de l'aide et du soin à domicile, collection Zoom sur les métiers
Les métiers des associations de l'aide et du soin à domicile
Les métiers au service du handicap , collection Zoom sur les métiers
Les métiers au service du handicap
* Prix hors frais de port