Une passion, des métiers

Je veux travailler dans le commerce

Publication : 30 janvier 2020
Heureux celui qui a la bosse du commerce, pour qui vendre, acheter est le plus amusant des jeux. Car aujourd'hui comme demain, il sera toujours un professionnel très convoité.

Vendre, négocier

Pour vendre, il faut d'abord acheter. Par exemple, pour fabriquer un T-shirt, il faut de la matière première et de la main-d’œuvre pour la transformer. Ce sont les acheteurs qui cherchent dans le monde entier le meilleur coton au meilleur prix, puis le meilleur fabricant au meilleur tarif. Ils négocient avec des fournisseurs.

Ce sont ensuite des commerciaux qui vendent ces T-shirts, choisissent pour cela des réseaux de distribution adaptés et négocient avec les responsables de magasins ou d'hypermarchés.

En bout de chaîne, les vendeurs en boutique sont en contact direct avec les clients.

Tous aiment et savent négocier, discuter, mais sont aussi souvent des spécialistes dans leur domaine (textile, automobile, high-tech, outillage, etc.). Touts se vend, tout s'achète : les commerciaux sont recherchés dans tous les secteurs. De la grande distribution à l'agence de voyages en passant par les assurances, l'industrie, en France comme à l'étranger, itinérants au volant d'une voiture ou encore sédentaires dans un magasin, il y en a pour tous les goûts.

Concevoir les produits

Le yaourt, avec ou sans fruits ? Avec un emballage blanc ou de couleur ? Vendu avec ou sans gadget ? Avant de lancer un produit sur le marché, les professionnels du marketing mènent l'enquête pour connaître le comportement et les attentes des consommateurs.

Pour éviter l'échec commercial, tous les moyens sont bons : enquêtes, sondages d'opinion, réunions de groupe, entretiens individuels... Toutes ces données sont analysées pour décider du développement du produit, de la campagne de publicité, etc. Ces experts de la consommation travaillent dans tous les secteurs d'activité.

Être son propre patron

À l'idée d'avoir un chef pour vous dire comment organiser votre travail, vos cheveux se hérissent. Vous préférez être votre propre patron.

Si vous aimez le commerce et le contact direct avec la clientèle,vous pouvez ouvrir une boutique, acheter des produits qui vous plaisent (vêtements, jeux vidéo, portables...) et les vendre.

Si vous aimez en plus créer, fabriquer vous-même, vous avez sans doute le profil d'un artisan. Tous les talents peuvent s'exprimer sous cette forme : gastronomique, esthétique, technique, artistique...

La soif d’indépendance est un bon moteur mais il faut aussi être passionné par son métier, savoir s’adapter à la demande de ses clients et proposer de nouveaux produits.

Le point commun des commerçants, c'est leur implication personnelle dans leur entreprise, car ils ne comptent pas leurs heures. La réussite est à ce prix. La liberté aussi.