Sommaire du dossier

Santé

Les formations pour exercer dans le paramédical

Publication : 20 octobre 2020
Sans le bac, avec un bac pro, un BTS, un DUT ou en passant par une 1re année universitaire, les cursus paramédicaux courts ou longs permettent de s'intégrer plus ou moins rapidement sur le marché du travail. Panorama des formations du secteur paramédical.

Des diplômes d’État sélectifs

Réglementées, ces professions sont majoritairement accessibles avec un DE (diplôme d’État) ou un CC (certificat de capacité), obligatoires pour exercer. D'autres diplômes existent : bacs professionnels, BTS, DUT (remplacé par le BUT - bachelor universitaire de technologie - à la rentrée 2021)...

Formations post-3e

Après une classe de 3e, il est possible de préparer les bacs professionnels technicien en prothèse dentaire, optique-lunetterie ou technicien en appareillage orthopédique

Autres possibilités : passer les épreuves de sélection à l'entrée en formation d’ambulancier, ou intégrer les formations conduisant aux diplômes d'état d’aide-soignant et d’auxiliaire de puériculture qui recrutent sur dossier et entretien.

Formations post-bac

Les formations préparant aux métiers du paramédical s'effectuent en 3 à 5 ans après le bac, au sein d’écoles spécialisées ou à l’université.

Les candidatures se font via Parcoursup. La plupart des instituts de formation recrutent sur dossier et entretien. Certains instituts préparant aux DE de psychomotricien peuvent également compléter l’examen du dossier par des épreuves écrites et orales.

Les instituts de formation en kinésithérapie recrutent après une année universitaire (PASS, LAS, L1 Biologie ou L1 STAPS). Quelques instituts formant aux autres métiers de la rééducation (ergothérapeute, psychomotricien, pédicure-podologue, technicien de laboratoire médical) ont également une dérogation pour sélectionner leurs étudiants selon cette modalité.  

Quelques métiers techniques (analyses, appareillage) sont accessibles avec un BTS (brevet de technicien supérieur) ou un DUT (diplôme universitaire de technologie) à bac + 2 ou + 3.

Vers l’universitarisation des formations paramédicales

La réforme des diplômes paramédicaux post-bacs ne porte pas uniquement sur les procédures de sélection ; elle s’inscrit dans un processus plus large : l’universitarisation des études paramédicales, qui est en cours depuis plusieurs années.

Objectif : rapprocher les cursus paramédicaux des cursus universitaires afin de faciliter les poursuites d’études.

Ainsi ces formations vont être rénovées en profondeur. Elles pourraient disposer notamment des enseignements communs à plusieurs filières pour favoriser la transversalité et développer des passerelles.

À lire aussi

Sur le même sujet

Haut de page