Marketing, publicité

Reportage chez "Michel et Augustin"

En l’espace de 10 ans, "Michel et Augustin", marque de biscuits et de yaourts, s’est imposée sur le marché français et se lance à l’international. Avec un marketing efficace et une communication audacieuse, elle a su sortir du lot. Mais comment la marque s’y prend-elle pour séduire les consommateurs ?

La marque "Michel et Augustin" en images

Cliquez sur l'image pour afficher le diaporama

Michel et Augustin

Michel et Augustin

C’est sur les bancs du collège que Michel et Augustin se rencontrent. Ils suivent les mêmes études qui les mènent en école de commerce. Après plusieurs expériences professionnelles, ils décident de changer de voie. Augustin se lance dans la pâtisserie et valide un CAP de boulanger. Il publie ensuite avec Michel le guide des meilleures boulangeries de Paris. Forts de ce premier succès, les deux amis créent en 2004 leur propre marque de biscuits qu’ils vendent dans leur quartier. La marque compte aujourd’hui plus de 8 000 points de vente.

Présentation

Mousse au chocolat, yaourts, cookies… "Michel et Augustin" vend chaque année 26 millions de produits. Rencontre avec les différents professionnels qui donnent vie à cette aventure.

Histoire de la Bananeraie

Histoire de la Bananeraie 

Environ 50 personnes travaillent à la "Bananeraie", les locaux de Boulogne-Billancourt. L’origine de ce nom ? Un bananier se trouvait dans les premiers bureaux des deux comparses. En 2013, la marque a ouvert de nouveaux bureaux à Lyon, puis à New York, en 2015, pour un total de 90 salariés.

Dorothée, responsable du pôle produit (Photo 4)

Dorothée, responsable du pôle produit 

Son rôle ? Superviser la création et le développement de nouvelles recettes. "J’aime trouver de nouvelles idées, leur donner vie et obtenir du succès avec un produit." Dorothée veille à ce que ses chefs de produits créent la recette idéale et travaille avec ses graphistes sur le packaging. Elle contrôle ensuite le bon déroulement de la production et briefe les autres équipes (commerciale, communication) avant le lancement du produit.

Sa formation : elle est diplômée de l’EDHEC, l’école de commerce lilloise, où elle s’était spécialisée en marketing de grande consommation. Elle a travaillé pendant 8 ans dans le développement de produit, avant de rejoindre "Michel et Augustin".

Mathieu, chef de secteur

Mathieu, chef de secteur

Représentant de "Michel et Augustin" auprès des distributeurs, il se déplace dans les centrales d’achats, négocie les conditions de vente des produits, suit le chiffre d’affaires et analyse les ventes. "Les enseignes ont besoin de nouveautés. Il faut être capable de leur proposer des produits qui répondent à leurs besoins." Un travail qui nécessite d’avoir des compétences en négociation et d’être à l’écoute de ses clients.

Sa formation : il est diplômé de l’école de commerce Novancia, où il s’était spécialisé en négociation d’affaires. Sur les 5 années de formation, il en a effectué 3 en alternance, chez Danone, en tant que chef de secteur. Son poste chez "Michel et Augustin" est son premier emploi.

Sixtine, responsable du pôle communication

Sixtine, responsable du pôle communication

Communiqués de presse, publicités, réseaux sociaux… Sixtine utilise différents moyens pour communiquer autour de la marque "Michel et Augustin". "On essaie de faire partager notre aventure aux consommateurs." Cela passe par l’utilisation du web et des réseaux sociaux, mais aussi par la création d’évènements. Accueil des clients tous les premiers jeudis du mois à la Bananeraie pour faire connaître les produits – mais aussi recueillir les avis des consommateurs testeurs –, animations promotionnelles… tout est pensé par l’équipe de Sixtine. "L’idée, c’est de s’amuser."

Sa formation : un master 2 en marketing et communication obtenu à l’université Panthéon-Assas (Paris 2). Elle a travaillé 10 ans dans la communication avant de rejoindre "Michel et Augustin".

Margaux, responsable contenu

Margaux, responsable contenu

Elle est la plume du site de "Michel et Augustin". C’est elle qui se charge d’en créer le contenu, en binôme avec une webdesigner. "On raconte tout ce qu’il y a de nouveau. J’aime pouvoir partir d’une anecdote." C’est aussi Margaux qui alimente les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Linkedin). "Mon rôle c’est de partager ce qu’il se passe, en temps réel."

Sa formation : elle est diplômée de l’école de commerce Neoma (Rouen), où elle avait choisi la spécialisation marketing et communication. Elle a effectué son stage de fin d’études chez "Michel et Augustin", à la relation consommateur.

Imprimer

À lire aussi

Les publications de l'Onisep

Les métiers du marketing, de la publicité et de la vente, collection Parcours
Les métiers du marketing, de la publicité et de la vente
* Prix hors frais de port